1ère région d'élevage équin en France, la Basse-Normandie organisera les Jeux Equestres Mondiaux de 2014

La Basse-Normandie comprend 3 départements : le Calvados, la Manche et l'Orne. Sa préfecture est Caen.Sa superficie est de 17 589 km2 (3,2% du territoire métropolitain) avec 470 km de littoral pour 1 505 527 habitants (2,3% de la population française).

(FTV)

La Basse-Normandie comprend 3 départements : le Calvados, la Manche et l'Orne. Sa préfecture est Caen.

Sa superficie est de 17 589 km2 (3,2% du territoire métropolitain) avec 470 km de littoral pour 1 505 527 habitants (2,3% de la population française).

Repères économiques et sociaux

Depuis 1999, la population croît en moyenne de 0,3% par an, portée avant tout par l"excédent des naissances sur les décès.

La Basse-Normandie conserve un caractère rural très marqué : 35% des habitants sont des ruraux ; seules quinze villes comptent plus de 10 000 habitants.

La Basse-Normandie est également la région la plus touchée, après la Bourgogne, par le départ des jeunes de 20 à 29 ans, étudiants ou actifs, à la recherche d"un premier emploi ; tandis que de nombreux retraités s"installent sur le littoral ou dans les campagnes les plus proches de l"Île-de-France.

Le PIB de la région est l"un des moins importants de France : 36 343 millions d"euros (24 813 €/hab) indique que son économie comprend de nombreuses activités à faible valeur ajoutée.

On compte 4 pôles labellisés en Basse-Normandie :

- « Transactions Electroniques Sécurisées » (TES)

- « Mov"eo » (automobile)

- « Filière Equine »

- le pôle « Valorial »

La Basse-Normandie est très agricole (73% du territoire exploité en surface agricole) avec 7% d"emplois dans le secteur primaire ; la transformation du lait et de la viande figurent parmi les activités principales.

L"automobile est, avec les industries agricoles et alimentaires, un secteur phare de la région. Peu de grands constructeurs y sont implantés, mais les équipementiers de premier rang et les PME de sous-traitance sont nombreux.

Ce tissu d"entreprises est durement touché par la crise économique avec un chômage qui a crû dans la région davantage qu"en France pour atteindre 9% fin 2009, les petites villes bas-normandes perdant jusqu"à 9% de leurs emplois industriels en l"espace de dix ans.

La Basse-Normandie comble difficilement son retard avec les activités tertiaires (68% des actifs), notamment dans le secteur des

services. Le secteur secondaire, quant à lui, emploie 25% des actifs). Le secteur de la santé et de l"action sociale reste le premier en terme d"emplois en Basse-Normandie.

La présence des sites du débarquement, du Mont Saint-Michel et du Mémorial de Caen apportent chacun leur lot de touristes.

Voir le site de France 3 Basse-Normandie