Cinéma : "Arthur Rambo", le nouveau film de Laurent Cantet, en salles le 2 février

Laurent Cantet, réalisateur d'"Entre les murs" en 2008, présente son nouveau film, "Arthur Rambo". Avec Rabah Naït Oufella, Antoine Reinartz et Sofian Khammes, le film est inspiré de la polémique Mehdi Meklat.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Arthur Rambo, le nouveau film de Laurent Cantet.  (MEMENTO FILMS DISTRIBUTION)

Cette page présente un film dont franceinfo est partenaire et a été réalisée par le service communication. 


Synopsis

Qui est Karim D. ? Ce jeune écrivain engagé au succès annoncé ou son alias, Arthur Rambo, qui poste des messages haineux que l’on exhume un jour des réseaux sociaux…

Arthur Rambo, en salles le 2 février. (©Céline Nieszawer_57_R)

L'affaire Mehdi Meklat

Mehdi Meklat est un journaliste et écrivain français, qui en 2017, fait l'objet d'une polémique. Depuis plusieurs années, il publie des tweets haineux sous le pseudonyme Marcelin Deschamps.

Laurent Cantet se souvient. "Comme beaucoup, j’écoutais les Kids, Mehdi et Badrou, le matin sur France Inter dans l’émission de Pascale Clark, et j’étais troublé par leur jeunesse et par la puissance de ce qu’ils osaient parfois à la radio. Leurs chroniques étaient très créatives et très éclectiques, pas du tout cantonnées aux problématiques des banlieues. J’avais aussi lu des articles de ce duo dans le Bondy Blog que je trouvais pertinents, intelligents et politiquement forts. N’étant pas utilisateur des réseaux sociaux, je n’avais jamais eu connaissance des fameux tweets de Mehdi Meklat. Je les ai découverts le lendemain matin de l’affaire, à la radio et dans la presse. Ma toute première réaction a été la stupeur. Mais j’avais surtout du mal à recoller les morceaux, à me dire que ce gars intelligent et sensible avait pu écrire ça."

Découvrez la bande-annonce

Plus d'informations sur le site internet de Memento.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Partenariats

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.