Cet article date de plus de cinq ans.

Zika : l'Amérique latine compte les cas et tente d'enrayer l'épidémie

Le virus Zika touche désormais plus de 30 pays et territoires, pour l'essentiel en Amérique latine. Tandis que les recommandations se multiplient pour contenir l'épidemie, la recherche tente de préciser les modes de transmission.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
 (Une opération de sensibilisation contre le virus Zika dans un district de Lima, au Pérou. © Mariana Bazo/REUTERS)

Les recommandations et la prévention

Abstinence ou préservatif au retour d'une zone infectée

Le CDC, le centre américain pour le contrôle et la prévention des maladies préconise aux hommes qui ont des partenaires sexuelles enceintes de s'abstenir de toute relation sexuelle ou d'utiliser des préservatifs, au retour d'un pays touché par le virus Zika. Et ce durant toute la durée de la grossesse. Un cas de transmission du virus Zika par voie sexuelle a été annoncé cette semaine au Texas.

Report des dons de sang

L'OMS multiplie les recommandations après avoir décrété "une urgence de santé publique de portée mondiale". Elle juge "approprié" le report des dons de sang de voyageurs revenant de régions où sévit l'épidémie. Des mesures de précaution déjà prises par le Canada ou la Grande-Bretagne.

Droit à la contraception

Le haut commissaire de l'ONU aux droits de l'Homme, Zeid Ra'ad Al hussein, a appelé les gouvernements à favoriser l'accès à la contraception. En Amérique latine, l'avortement et la pilule du lendemain sont interdits et l'IVG réservé par la loi aux cas de viol. Certains pays, comme le Salvador, la Colombie ou l'Equateur, ont conseillé aux femmes d'éviter toute grossesse... sans toujours donner accès aux moyens de contraception.$

 

Au Brésil, pays très catholique, l'épidémie a relancé le débat sur l'IVG. 

Les modes de transmission en question

Le virus détecté dans l'urine et la salive

Vendredi, un institut de recherche brésilien, Fiocruz, a annoncé avoir détecté le virus dans l'urine et la salive "sous forme active". Sans pouvoir établir si Zika est transmissible par ce biais, et en estimant que, si c'était le cas, il ne devrait pas s'agir pas d'une voie de transmission importante.

Trois décès liés à Zika et au syndrome de Guillain-Barré

Trois personnes infectées par le virus Zika sont décédées en Colombie. Les patients, hospitalisés, avaient contracté le syndrome de Guillain-Barré (SGB), une maladie du système nerveux. Les chercheurs étudient le lien de causalité entre le virus Zika et le SGB. La semaine dernière, le Venezuela a indiqué que 255 cas de SGB étaient potentiellement liés au virus Zika.

La piste des moustiques génétiquement modifiés

Le Panama étudie la possibilité d'introduire des moustiques génétiquement modifiés pour enrayer la propagation du virus Zika. Le moustique Aedes en est le vecteur principal. Au Panama, un programme de ce type a permis, en 2014, d'éradiquer la population de moustiques en lâchant des millions de mâles génétiquement modifiés. Après accouplement avec les femelles "normales", leur progéniture ne passait pas le stade larvaire.  

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.