Cet article date de plus de dix ans.

Yémen: le président a signé un accord de transfert du pouvoir

Le président yéménite Ali Abdullah Saleh a signé aujourd’hui à Riyad un accord de transfert du pouvoir à son vice-président Abed Rabbo Mansour Hadi, en échange de son immunité judiciaire.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (Reuters)

Le président yéménite Ali Abdallah Saleh, confronté depuis janvier à un puissant mouvement de contestation, a signé en Arabie saoudite l'accord prévoyant son départ du pouvoir.

La cérémonie de signature s'est déroulée en présence du roi d'Arabie saoudite Abdallah Ben Abdel Aziz et des ministres des Affaires étrangères des monarchies arabes du Golfe, au palais royal al-Yamamah.
Le président du Yémen refusait depuis avril de parapher ce plan de sortie de crise proposé par les monarchies du Golfe.
Ali Abdallah Saleh doit quitter le pouvoir dans un délai de trois mois.
Il doit transférer ses pouvoirs au vice-président, Abd-Rabbou Mansour Hadi, avant la tenue d'élections anticipées.
Le président yéménite se rendra à New York pour y subir des soins médicaux après la signature de cet accord avec l'opposition, a affirmé le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon.

Au pouvoir depuis 1978, Saleh a été blessé grièvement dans un attentat début juin à Sanaa, et il a subi des soins pendant l'été en Arabie saoudite avant de pouvoir rentrer au pays.  

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.