Washington dit oui à la légalisation du cannabis

En marge des élections de mi-mandat aux Etats-Unis, les électeurs américains étaient appelés à se prononcer sur une série de référendums. Ainsi Washington a dit oui à la légalisation du cannabis.

(Washington dit oui à la légalisation du cannabis © REUTERS/Gary Cameron)

Avortement, chasse à l'ours, contrôle des armes, légalisation du cannabis ou fracturation hydraulique. Les électeurs américains étaient appelés à se prononcer sur une série de référendums aussi divers que variés suivant les États.

Le cannabis légalisé à Washington ?

Résultat le plus important, en tout cas symboliquement, les électeurs de Washington se sont prononcés à une très large majorité pour la légalisation du cannabis. Quelque 64% des électeurs ont dit oui à "l'initiative71" et 29% contre. Les habitants de la capitale pourraient donc bientôt avoir le droit de posséder jusqu'à 57 grammes de marijuana et d'en cultiver jusqu'à six plants sans risquer de poursuites. Mais le parcours d'obstacles pour que le vote des électeurs se transforme en loi est loin d'être terminé.

 

Dans l'Oregon, Etat du nord-ouest du pays, les électeurs se sont prononcés à 54% pour l'instauration d'un réseau de magasins franchisés vendant de la marijuana sur un modèle similaire à celui existant au Colorado et dans l'Etat de Washington depuis 2012. Une disposition similaire était présentée en Arkansas mais les résultats n'étaient pas encore disponibles. En Floride, une mesure autorisant l'usage de marijuana à des fins médicales semble, en revanche, en passe d'être rejetée.

Avortement et salaire minimum

Autre sujet abordé dans de nombreux scrutins, la question de l'avortement. C'est le cas dans le Colorado, le Dakota du nord et le Tennessee. Les résultats ne sont pas encore connus même si le Colorado semble en passe de rejeter une proposition cherchant à considérer le fœtus comme une personne.

Par ailleurs, cinq État ont consulté les habitants sur le sujet du salaire minimum. Il est pour l'instant fixé à 7,25 dollars de l'heure par l'Etat fédéral mais pourrait être augmenté en Arkansas, Illinois et dans le Nebraska. Le résultat est incertain dans le Dakota du sud et en Alaska.

Des référendums insolites

Les électeurs de plusieurs États ont également été interrogés sur des propositions plus insolites. Ainsi, en Alaska, une proposition veut interdire les projets miniers…s'ils sont dangereux pour les saumons sauvages.

Animaux toujours, les électeurs du Maine doivent dirent s'ils  soutiennent une proposition cherchant à bannir les appâts pour chasser les ours bruns, et ceux du Michigan s'ils veulent établir des saisons pour la chasse au loup.

Enfin, question boisson, l'Arkansas est consultée sur la prohibition qui subsiste dans certaines zones et ceux de la Californie sur une taxe de un cent par centilitre pour les boissons sucrées vendues à San Francisco et Berkeley…