Cet article date de plus de treize ans.

Visite surprise de Gordon Brown

Le Premier ministre britannique Gordon Brown a effectué samedi une visite surprise en Afghanistan
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Gordon Brown, le premier ministre britannique (© France 3)
Le Premier ministre britannique Gordon Brown a effectué samedi une visite surprise en AfghanistanLe Premier ministre britannique Gordon Brown a effectué samedi une visite surprise en Afghanistan

"Je pense que nous pourrions avoir 50.000 soldats afghans supplémentaires formés sur l'année à venir", a déclaré M. Brown à la BBC, depuis la province du Helmand, dans le sud de l'Afghanistan, où est basé l'essentiel du contingent britannique.

"Accélérer (la formation) signifie que les Afghans auront une responsabilité plus importante dans la gestion de leurs propres affaires", a ajouté le Premier ministre, qui souhaitait, avec cette quatrième visite en un an, réaffirmer sa détermination à maintenir un engagement militaire de plus en plus impopulaire en Grande-Bretagne.

Selon la BBC, M. Brown se serait dit prêt à envoyer des troupes supplémentaires dédiées à la formation de l'armée et la police afghanes, lors d'une rencontre avec le commandant des forces américaines en Afghanistan, le général Stanley McChrystal.

M. Brown a souligné que de nouveaux équipements, dont des véhicules blindés, étaient en train d'être acheminés vers l'Afghanistan pour mieux protéger les troupes britanniques, qui ont payé un lourd tribut au conflit depuis le début de l'année. Il a déclaré à Sky News: "Cela, en conjonction avec une forte hausse du nombre des troupes afghanes, sera la prochaine étape de notre effort post-électoral en Afghanistan."

Le chef du gouvernement a annoncé l'envoi à l'automne de quelque 200 soldats britanniques supplémentaires spécialisés dans la lutte contre les engins explosifs improvisés (IED), qui font des ravages dans les rangs des troupes de l'Otan, a indiqué la BBC.

La Grande-Bretagne, qui dispose d'environ 9.150 soldats en Afghanistan, a perdu 38 soldats depuis le début du mois de juillet et 207 depuis le début des opérations en 2001. La plupart ont été victimes des IED.

Le conflit afghan est devenu de plus en plus impopulaire au Royaume-Uni ces dernières semaines. Selon un sondage récent, 58% des Britanniques estiment que la guerre contre les talibans ne peut être gagnée et 52% souhaitent le départ des troupes de Sa Majesté.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.