Cet article date de plus de dix ans.

Vente de Rafale : après l'Inde, le Brésil ?

Le choix de l'Inde a, semble-t-il, changé la donne. Si l'on en croit des sources gouvernementales, le Brésil devrait "très probablement" choisir le Rafale pour équiper son armée de l'air. Décision attendue, quoi qu'il en soit, après la présidentielle française.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

L'avenir du Rafale serait-il en train de s'éclaircir ? L'avion de chasse de Dassault n'avait jamais pu être exporté... jusqu'à ce que le choix de l'Inde ne provoque un semblant d'électrochoc.

Ainsi, le Brésil serait en train de réviser sa position. Et, même, de préférer le Rafale... Si l'on en croit certaines sources gouvernementales, la présidente du Brésil semble en bonne voie d'acheter au moins 36 Rafale. Mais elle n'annoncera sa décision qu'après l'élection présidentielle française, pour éviter toute récupération politique.

Seul signe tangible, pour l'heure : la visite du ministre brésilien de la Défense, la semaine dernière, à New Delhi. Pour examiner la teneur de l'accord signé avec l'Inde.

La valeur initiale du contrat est estimée à quatre milliards de dollars (trois milliards d'euros) - mais elle sera largement supérieure, dès que les frais de maintenance auront été inclus.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.