VIDEOS Venezuela : le président Nicolas Maduro poursuivi dans la rue par une foule en colère

L'opposition appelle à sa révocation alors que le pays est en proie à une grave crise économique. 

Des Vénézueliens qui vivent au Pérou manifestent devant l\'ambassade du Vénézuela, à Lima, jeudi 1er septembre 2016. 
Des Vénézueliens qui vivent au Pérou manifestent devant l'ambassade du Vénézuela, à Lima, jeudi 1er septembre 2016.  (MARIANA BAZO / REUTERS)

Alors que le pays s'enfonce dans la crise et les pénuries, le président vénézuélien Nicolas Maduro devient de plus en plus impopulaire. Vendredi 2 septembre, le chef d'Etat a été malmené par une foule en colère, montre une vidéo publiée dimanche 4 septembre sur des réseaux sociaux et reprise par de nombreux médias. 

Les opposants aux successeurs d'Hugo Chavez manifestent depuis des jours à la fois pour protester contre les nombreuses pénuries que connaît le pays et pour demander sa révocation. 

Reçu au son des casseroles

Venu inaugurer de nouveaux logements sociaux dans une petite ville de province, Porlamar, sur l'île de Margarita, dans la partie caraïbe du pays, il a été pris à partie par la foule en colère qui l'a encerclé complètement, l'obligeant à courir pour tenter de lui échapper.

La foule a poursuivi le président Maduro, tapant sur des casseroles et lançant des insultes, comme le montre cette vidéo, tournée depuis un autre emplacement. 

La pénurie de nourriture atteint 80% 

Parallèlement, également vendredi, une manifestation à l'appel de l'opposition avait rassemblé dans la capitale, Caracas, plus d'un million de personnes, selon les organisateurs, et seulement 30 000, selon le gouvernement. 

Le Venezuela fait face à une récession économique liée à l'effondrement des prix du pétrole, pourvoyeur de 96% des devises du pays, et le Fonds Monétaire International (FMI) prévoit une inflation de 700% pour 2016. Résultat : le pays est frappé par une grave pénurie et de nombreux Vénézuéliens doivent faire la queue pendant des heures devant les supermarchés pour acheter les denrées devenues rares. 

Samedi, le gouvernement vénézuélien a nommé18 chefs militaires pour réguler la production, la distribution et la commercialisation de biens de première nécessité, dans le cadre du plan lancé par le président Nicolas Maduro censé lutter contre cette pénurie. Ce plan a pour objectif de combattre la pénurie de nourriture, qui atteint 80%, selon l'institut Datanalisis. Mais l'opposition assure quant à elle que le problème réside au niveau de la production, à cause du manque de dollars pour importer les matières nécessaires.