Cet article date de plus de deux ans.

Venezuela : Maduro appelle l'armée à être "prête" en cas d'attaque américaine, "le moment de la transition est venu" lance Washington

Soutenu par les Etats-Unis, l'opposant Juan Guaido continue d'encourager l'armée à tourner le dos au régime et le rejoindre.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Le président du Venezuela Nicolas Maduro rend visite à des militaires lors d'un exercice à El Pao, le 4 mai 2019, une rencontre photographiée par la présidence vénézuélienne. (VENEZUELAN PRESIDENCY)

La tension n'en finit pas de monter au Venezuela. "Le moment de la transition est venu", a déclaré samedi 4 mai le secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo, dans un message vidéo adressé aux peuple vénézuélien. Un message qui fait écho à celui adressé, quelques heures plus tôt, par le président du pays, Nicolas Maduro : inspectant une base militaire, il a appelé l'armée à être "prête" pour l'éventualité d'une attaque de l'"empire nord-américain".

Washington tente de le pousser vers la sortie au profit de l'opposant Juan Guaido. Mercredi, Mike Pompeo avait déclaré qu'une "intervention militaire est possible. Si c'est nécessaire, c'est que ce feront les Etats-Unis".

Juan Guaido, qui avait appelé mardi à un soulèvement militaire contre le régime, finalement avorté, a appelé ses partisant à remettre un tract destiné aux soldats pour les inciter à tourner le dos à Nicolas Maduro et à le rejoindre, tout en leur promettant l'amnistie. "L'objectif est de porter notre message sans tomber dans la confrontation, ni la provocation", a-t-il écrit sur Twitter.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Venezuela

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.