Venezuela : les robinets d’eau de Caracas sont à sec

Les conséquences de la terrible panne d’électricité qui paralyse le Venezuela sont terribles. Les réservoirs d’eau de la capitale se vident peu à peu.

Voir la vidéo
FRANCEINFO

À Caracas (Venezuela), des habitants récupèrent les eaux usées d’une canalisation. "Nous venons ici pour prendre de l’eau, pour se laver, pour les enfants, explique l’un d’eux. Si on la fait bouillir, ça va. Qu’est-ce qu’on peut faire de plus ?" D’autres ne s’embarrassent même plus de telles précautions. Ils se lavent sur place, au bord de la rivière Guaire, l’une des plus polluées du pays. "Rien que de penser à aller dance cette rivière, il faut y réfléchir à deux fois ", admet un Vénézuélien.

Les Vénézuéliens sont à bout

Depuis cinq jours, une gigantesque panne d’électricité paralyse le Venezuela. Faute de courant, le réseau de distribution d’eau est à l’arrêt. Les autorités organisent des distributions d’eau potable avec des camions-citernes. "La situation, c’est que nous n’avons pas de lumière, pas de nourriture, pas d’eau et pas de médicaments", déplore une habitante. Les Vénézuéliens sont à bout et les réservoirs d’eau de la capitale se vident peu à peu.   

Seules les phares des voitures éclairent Caracas, le 9 mars.
Seules les phares des voitures éclairent Caracas, le 9 mars. (MATIAS DELACROIX / AFP)