Venezuela : ces riches qui ne connaissent pas la crise

Alors que le Venezuela connaît une crise économique sans précédent, certains habitants aisés continuent de vivre dans le faste.

FRANCE 2

C'est une jeunesse dorée comme il y en a dans toutes les grandes capitales européennes. Au Venezuela, alors que 80% de la population vit en dessous du seuil de pauvreté, une partie de la population aisée continue de vivre dans l'opulence. Quand on lui demande si elle n'a pas honte d'afficher une certaine légèreté en pleine crise, la styliste Marina, répond que non, "il ne faut surtout pas qu'on plonge tous dans la tristesse, sinon on ne s'en sortira pas." Ces classes les plus favorisées vivent dans l'est de Caracas, en plein quartier d'affaires. Dans cette partie de la capitale, les magasins sont pleins à craquer et les produits se payent en dollars.

Solidarité envers les plus démunis

En moyenne, un Vénézuélien fait 4 heures de queue par jour pour se nourrir. Les aliments de base comme la farine ou le sucre sont introuvables sur les étals. Touchés par cette pauvreté, certains individus de classe aisée ont monté une association pour apporter des repas dans les bidonvilles. Au Venezuela, la solidarité est sacrée, et ces initiatives se multiplient à travers le pays. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Alors que le Venezuela connaît une crise économique sans précédent, certains habitants aisés continuent de vivre dans le faste.
Alors que le Venezuela connaît une crise économique sans précédent, certains habitants aisés continuent de vivre dans le faste. (FRANCE 2)