Le Venezuela au bord de la guerre civile

Nouvelle journée meurtrière dimanche 30 juillet au Venezuela alors que les habitants étaient appelés aux urnes pour renforcer les pouvoirs du président Maduro.

Voir la vidéo
France 2

Les motards de la garde nationale quadrillent Cararas (Venezuela) quand soudain une explosion retentit dans toute la ville. Sept policiers ont été blessés sur le coup. Jamais le Venezuela n'avait été si proche de basculer dans la guerre civile. Dans un nuage de gaz lacrymogène, forces de l'ordre et opposants se sont violemment affrontés ce dimanche, jour de vote.

41% de participation

Dix personnes sont mortes ce week-end, dont un leader de l'opposition et un candidat à l'assemblée constituante. Une assemblée voulue par le pouvoir et rejetée par l'opposition, déterminée à faire tomber le régime de Maduro. "Nous assistons à la fracture de notre pays", a affirmé Maria Coria, figure de l'opposition. En plein chaos, le président a pourtant qualifié le scrutin de succès populaire avec un taux de participation de 41%. Pour l'opposition, il s'agit d'un pas de plus vers la dictature.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des opposants au président Maduro manifestent à Caracas, le 30 juillet 2017.
Des opposants au président Maduro manifestent à Caracas, le 30 juillet 2017. (CARLOS GARCIA RAWLINS / REUTERS)