Venezuela : l'opposition accepte un geste d'apaisement

Alors que Nicolas Maduro doit prêter serment ce vendredi, le chef de l'opposition accepte de calmer le jeu. Après plusieurs jours de vives tensions, Henrique Capriles a accepté jeudi soir le début d'un audit national sur les urnes qui ont servies lors de l'élection présidentielle dimanche dernier.

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Toutes les urnes électorales du Venezuela vont être
vérifiées dans les jours à venir par le Conseil national électoral, l'arbitre
de l'élection présidentielle. Cet audit a été accepté jeudi par le chef de
l'opposition Henrique Capriles.

Depuis sa défaite face à Nicolas Maduro dimanche
dernier
, il conteste la validité du scrutin. Une élection dénoncée également dans la rue avec des manifestations violentes qui ont fait huit victimes.

Maduro prête serment

Pour Capriles, c'est cette mobilisation qui a fait plier le
Conseil national électoral, jusqu'alors hostile à un audit. "Je veux aujourd'hui
féliciter notre peuple, car ce fut une lutte de tous les Vénézuéliens et des
Vénézuéliennes
", lance le chef de l'opposition. L'opération devrait
débuter la semaine prochaine.

En attendant, Nicolas Maduro va prêter serment ce vendredi
en fin de matinée devant l'Assemblée nationale du pays. Pour l'occasion, il
espère pouvoir afficher le soutien des chavistes. "Tous à Caracas. J'appelle le
peuple à mettre son écharpe tricolore et à prêter serment avec moi
".