Cet article date de plus de cinq ans.

Vidéo Etats-Unis : une fillette franchit la foule pour remettre une lettre au pape François

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
REUTERS et APTN
Article rédigé par
France Télévisions

Le souverain pontif a défilé dans les rues de Washington, mercredi 23 septembre. Une petite fille en a profité pour lui donner une lettre sur la légalisation des sans-papiers.

"Viva El Papa." A bord de sa papamobile, le pape François a paradé, mercredi 23 septembre, devant les monuments emblématiques de la capitale des Etats-Unis sous les vivats d'une foule enthousiaste, le saluant aussi bien en anglais qu'en espagnol.

Le pape argentin qui passait la toute première journée de sa vie sur le sol américain venait de quitter la Maison Blanche devant laquelle s'étaient rassemblés dès l'aube des milliers d'admirateurs. Debout dans cette papamobile marquée des armoiries du Vatican, il a emprunté de larges avenues de la capitale américaine passant notamment devant le Washington monument, obélisque emblématique de la ville.

Cinq à six rangées de personnes de tous âges s'étaient massées derrière les barrières pour apercevoir le pape dans son véhicule spécialement équipé de vitres ouvertes, qui a fait quelques arrêts pour permettre au souverain pontife de 78 ans de bénir un bébé et une fillette en robe rouge.

Une lettre sur les questions d'immigration

Sofia, 5 ans, a réussi à approcher le pape François durant sa parade dans les rues de Washington. La petite fille est passée par dessus les barrières le long de la route et s'est dirigée vers le pape. Elle a été bloquée à mi-chemin mais François, apercevant l'enfant, a fait signe à ses gardes du corps de la lui apporter. Il a étreint la petite fille quelques secondes, et celle-ci lui a remis une lettre et un drapeau.

"Elle a remis une lettre au pape dans laquelle il lui est demandé de soutenir le processus de légalisation des immigrés sans-papiers vivant aux Etats-Unis. Ses parents sont originaires de Oaxaca, au sud du Mexique, et elle est née aux Etats-Unis il y a cinq ans", a ajouté un porte-parole de la communauté. Quand la petite fille est revenue près des siens, "son père était en larmes et toutes les personnes autour étaient folles", a raconté un homme qui se tenait juste à côté du groupe de paroissiens venus de Los Angeles, tous vêtus de tee-shirts jaunes.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Pape François

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.