Accueil des migrants : quelles réactions internationales après le discours du pape ?

En duplex depuis la place Saint-Pierre à Rome (Italie), le journaliste François Beaudonnet revient sur les éventuelles conséquences du discours prononcé par le pape ce 25 décembre en faveur de l'accueil des migrants.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Le pape François a plaidé ce 25 décembre, dans son discours "Urbi et orbi" prononcé depuis la place Saint-Pierre au Vatican (Rome, Italie), en faveur d'un meilleur accueil des migrants. Cette mise en garde peut-elle avoir des conséquences sur les politiques des pays visés ? "Non", répond le journaliste François Beaudonnet, envoyé spécial sur place. "Cela fait bientôt cinq ans que le pape argentin se trouve ici au Vatican, cinq ans qu'il répète qu'il faut accueillir les migrants, et cinq ans que, il faut bien l'avouer, ça n'a qu'assez peu d'efficacité, en particulier dans l'est de l'Europe, notamment en Pologne, le pays visé par le pape François, lorsqu'il a dit hier soir 'N'ayez pas peur', qui est la phrase du pape Jean-Paul II", explique-t-il.

Un rôle pleinement assumé par le pape François

"Quand on demande au pape François pourquoi il continue alors que ça ne marche pas, il assume totalement ce rôle, il estime que ce serait même une faute que de ne pas le faire. Je crois en fait que le pape François est en train de prendre la place laissée vacante par les chefs d'État, celle d'un guide qui finira peut-être par être entendu", conclut François Beaudonnet.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le pape François lors de la bénédiction \"Urbi et Orbi\", le 25 décembre 2017.
Le pape François lors de la bénédiction "Urbi et Orbi", le 25 décembre 2017. (ANDREAS SOLARO / AFP)