Reportage Mort de Benoît XVI : en Bavière, les habitants se souviennent de "l'un d'entre eux" et tentent d'oublier les controverses

L'ancien pape Benoît XVI était allemand et a vécu plusieurs années à Ratisbonne. Les catholiques de la ville ont tenu à lui rendre hommage, le soir de sa mort.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Le portrait de Benoît XVI dans la cathédrale Saint-Pierre de Ratisbonne, en Allemagne, en décembre 2022. (FLORIAN CAZERES / AFP)

Le pape Benoît XVI est mort, samedi 31 décembre à 95 ans. Joseph Ratzinger, son nom de naissance, était allemand et dans sa Bavière natale, sa disparition suscite une vague d’émotion parmi les catholiques. En particulier à Ratisbonne, cité médiévale de 150 000 habitants où il a enseigné la théologie pendant huit ans, dans les années 1970. 

Dans la cathédrale de la ville, le portrait de Benoît XVI a été disposé à côté de l'autel, près du sapin de Noël. Ces dernières années, les visites de l'ancien souverain pontife à Ratisbonne se faisaient plus rares. Mais même exilé à Rome, Benoît XVI n'a jamais oublié ses racines : "À chacune de ses visites, la ville était noire de monde, assure Georg, 59 ans. On savait où il séjournait, on guettait les lumières. On était fier que quelqu'un de Ratisbonne accède à ces responsabilités."

"C'était le premier pape allemand depuis 500 ans. Il l'avait mérité avec son expérience, son parcours et son expertise. C'était l'un d'entre nous et c'est une perte."

Georg, habitant de Ratisbonne

à franceinfo

>> Mort de Benoît XVI : comment vont se dérouler les funérailles de l'ancien pape


Pour l'office religieux célébré dans la soirée du 31 décembre, quelques heures après la mort de Benoît XVI, la cathédrale Saint-Pierre de Ratisbonne est remplie. Mais l'émotion ne dissipe pas l'amertume de Petra. Cette institutrice de 56 ans reproche à l'ancien souverain pontife son indifférence face aux affaires de pédophilie. "Il est resté trop silencieux et a mis la poussière sous le tapis, ce n'est pas juste, tranche cette institutrice de 56 ans, qui estime que l'Eglise catholique devrait se remettre en question.

"Le pire, c'est pour ceux qui ont été abusés et n'ont pas été écoutés. Aujourd'hui, l'Église et le pape ne représentent plus rien pour les jeunes. Cela ne m'étonne pas."

Petra, habitante de Ratisbonne

à franceinfo

L'enfant du pays avant tout


La plupart des habitants préfèrent oublier les controverses qui ont émaillé le pontificat de Benoît XVI. Il célèbre le théologien réputé, le Bavarois, devenu le 265e pape de l'histoire, une figure majeure de l'Église catholique, comme l'a écrit le chancelier Olaf Schulz dans son hommage. Sonia salue aussi le courage de Benoît XVI, qui a renoncé à sa charge en 2013, à la surprise du monde entier. "Personne ne s'y attendait, c'était du jamais vu. Ça m'avait surpris, mais je trouve ça bien", juge-t-elle.

"Un pape doit être en bonne santé pour voyager à travers le monde et rencontrer les gens. S'il n'a plus la force, pourquoi ne pourrait il pas se retirer ?"

Sonia, habitante de Ratisbonne

à franceinfo


Les drapeaux des bâtiments publics de Ratisbonne ont été mis en berne pendant trois jours, comme dans toute la région. La Bavière porte le deuil de l'enfant du pays.

Mort de Benoît XVI : Ratisbonne, en Bavière, en deuil - Reportage de Sébastien Baer
écouter

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Mort de Benoît XVI

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.