Cet article date de plus de six ans.

Une Américaine affirme avoir accouché seule à Istanbul grâce à des vidéos sur YouTube

L'Américaine de 22 ans assure avoir accouché dans une chambre d'hôtel à Istanbul début mars. Elle a raconté son accouchement sur son compte Twitter.

Article rédigé par franceinfo
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
Un avion de la compagnie Turkish Airlines à Cologne (Allemagne), le 19 mars 2018. (HORST GALUSCHKA / DPA)

"J'étais en pilotage automatique", raconte Tia Freeman à la BBC (en anglais), vendredi 27 avril. L'Américaine de 22 ans originaire de Nashville (Tennessee) a assuré avoir accouché seule dans sa chambre d'hôtel en Turquie début mars, et a raconté son histoire sur Twitter.

Le 7 mars, alors qu'elle doit se rendre à Stuttgart (Allemagne), elle fait escale à Istanbul (Turquie). A l'aéroport, elle ressent de violentes douleurs au ventre. Elle croit d'abord à une intoxication alimentaire, puis réalise qu'il s'agit peut-être de contractions. "Je n'ai appris ma grossesse qu'au bout de sept mois", assure-t-elle à ABC News (en anglais)

Elle accouche dans la baignoire de l'hôtel

La jeune femme fait une recherche sur Google pour vérifier si ses intuitions sont bonnes. Arrivée dans sa chambre d'hôtel à Istanbul, elle décide alors "comme une vraie millenial" (personne née dans les années 2000) d'accoucher seule à l'aide de tutoriels sur YouTube, mais n'appelle pas les secours médicaux par crainte de ne pas pouvoir payer les soins. "J'ai regardé sur YouTube et j'ai tapé 'comment accoucher ?'", affirme-t-elle à ABC News. 

Elle remplit la baignoire d'eau chaude et met une serviette entre ses dents pour supporter la douleur, raconte-t-elle sur son compte Twitter. "J'ai chronométré mes contractions en utilisant mon iPhone, puis j'ai commencé à pousser." Après cinq ou six poussées, Tia Freeman donne naissance à un petit garçon vers 20h30. Pour couper le cordon ombilical, elle utilise les lacets de ses chaussures qu'elle stérilise avec l'eau bouillante préparée dans la bouilloire de sa chambre. "Je n'étais absolument pas prête", raconte-t-elle à la BBC.

Le lendemain, elle se présente avec son bébé, Xavier Ata Freeman, à l'aéroport d'Istanbul pour reprendre son vol vers Stuttgart. Le consulat américain la prend alors en charge et l'envoie dans un hôpital. "Les médecins étaient choqués d'entendre mon histoire !", assure-t-elle. La jeune femme et son bébé ont ensuite pu rentrer aux Etats-Unis après un séjour de deux semaines offert par la compagnie Turkish Airlines, reprend 20 Minutes.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.