États-Unis : la législation sur les armes à feu pose question

Au lendemain de la fusillade survenue dans une université dans l'Oregon, le débat sur les armes à feu aux États-Unis est relancé.

France 3

Le débat sur les armes à feu aux États-Unis est relancé. Chaque nouvelle tuerie dans le pays provoque beaucoup d'émotion, mais rien ne change. "Barack Obama avait tenté une réforme sur les armes à feu. C'était juste après le massacre dans l'école de Sandy Hook dans le Connecticut et bien malgré la mort de 20 enfants, les élus du Congrès, républicains et démocrates avaient rejeté  cette proposition au nom du droit de porter une arme à feu et grâce au lobbying très actif de la puissante association pro arme aux États-Unis, la NRA", explique la journaliste Élisabeth Guédel.

États plus stricts

Pour pallier la paralysie législative, certains états ont décidé de renforcer leur législation. "L'Oregon venait tout juste de rendre obligatoire la vérification des antécédents psychiatriques et judiciaires avant toute vente d'armes. La Californie va plus loin puisque la vente de la plupart des fusils d'assaut est interdite. Des mesures qui semblent efficaces puisque le nombre de tués par armes à feu tend à diminuer dans ces états à la législation plus stricte", conclut la journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le président des Etats-Unis, Barack Obama, lors de son discours après la fusillade de l\'université Umpqua dans l\'Oregon, le 1er octobre 2015.
Le président des Etats-Unis, Barack Obama, lors de son discours après la fusillade de l'université Umpqua dans l'Oregon, le 1er octobre 2015. (NEWSCOM/SIPA)