Cet article date de plus de trois ans.

Toile record de Hockney : "Par rapport à l'histoire de l'humanité, pourquoi un tableau majeur coûterait-il moins cher qu'un hélico?"

Arnaud Cornette de Saint-Cyr, commissaire priseur, revient sur l'adjudication jeudi chez Christie's à New York de "Portrait of an Artist" du peintre britannique David Hockney pour un montant de 90,3 millions de dollars.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Arnaud Cornette de Saint-Cyr, à Paris, le 28 novembre 2014. (STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)

La peinture Portrait of an Artist du peintre britannique David Hockney a été adjugée jeudi chez Christie's à New York pour un montant de 90,3 millions de dollars, battant un record pour un artiste vivant. Arnaud Cornette de Saint-Cyr, commissaire priseur, explique ce montant vendredi sur franceinfo par l'importance de l'oeuvre.

franceinfo : Qu'est-ce qui rend cet artiste si spécial ?

Arnaud Cornette de Saint-Cyr : On parle du record pour un peintre vivant. C'est vrai que 91 millions de dollars pour un peintre vivant, c'est astronomique. Mais ce n'est pas non plus un artiste émergent David Hockney. Il a 81 ans, c'est un des plus grands artistes du Pop Art mondial, c'est le plus grand artiste du Pop art anglais et c'est le chef-d'oeuvre de son oeuvre, le chef-d'oeuvre de tout son corpus d'oeuvre pop. Il y a absolument tout ce qu'il faut pour un tableau David Hockney. Il y a la piscine, il y a le grand format (2 mètres sur 3), il y a cette espèce de sexualité très suggérée, mais assez présente dans la peinture. Il y a vraiment tout le vocabulaire graphique de l'artiste. C'est un tableau qui a fait la couverture de tous les livres sur David Hockney. C'est un peu l'équivalent des 'Demoiselles d'Avignon' pour Picasso. C'est le chef-d'oeuvre de David Hockney. Si vous voulez un David Hockney et que vous voulez le plus beau, vous avez celui-là.

Mais alors qui achète un David Hockney ?

C'est toujours la question. Qui est derrière cette enchère ? Il y a eu plus de musées qui se sont créés dans le monde entre 2000 et 2018 que pendant tout le XIXe et le XXe siècles réunis. Les nouveaux acteurs du marché de l'art sont en grand nombre. Il y a évidemment les grands collectionneurs (Bernard Arnault, François Pinault), ça peut être quelques grands collectionneurs américains, mais ça peut être aussi tous les grands musées qui se créent au Moyen-Orient ou tous les grands musées qui se créent en Asie. Si vous créez un musée et que vous avez un tel chef-d'oeuvre, c'est un phénomène d'attractivité énorme pour un musée. Ca peut donc être pas mal d'acteurs.

En 1972, David Hockney avait vendu cette toile moins de 20 000 dollars. Elle vaut aujourd'hui 5 000 fois plus. Est-ce bien raisonnable ? Le marché de l'art ne serait-il jamais rassasié ?

Il n'y a pas de limites, il n'y a pas de critères objectifs à la valeur d'une oeuvre d'art autre que le sentiment de son importance dans l'histoire de l'art. C'est un tableau majeur. Qui peut dire qu'un tableau vaut plus cher ou moins cher qu'un yacht par exemple ? Personne ne peut le dire. On sait combien coûte un yacht à fabriquer. Mais d'un point de vue spirituel et émotionnel par rapport à l'histoire de l'humanité, pourquoi est-ce qu'un tableau majeur de l'histoire de l'art coûterait moins cher qu'un hélicoptère ? A priori, il n'y a pas de raisons objectives à ça.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Etats Unis d'Amérique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.