Rio-Paris: le retour de l'hypothèse d'une défaillance des sondes Pitot

Après l'examen du rapport d'étape du BEA, Air France, comme les pilotes et plusieurs experts estiment que le givrage des sondes Pitot, fabriquées par Thalès, est bien à l'origine de la catastrophe du Rio-Paris. Cette hypothèse avait très vite été avancée comme une cause possible du drame. Les Pitot ont depuis été remplacées par d'autres sondes sur toute la flotte Air France.

(Radio France ©Reuters/ Pascal Rossignol)

Selon Air France, la note du BEA dédouane les pilotes: “Ils n'ont pas été en mesure de récupérer le décrochage. L'équipage a fait tout ce qu'il pouvait”affirme Eric Schramm, directeur des opérations aériennes de la compagnie.

Et pour le Syndicat national des pilotes de ligne, “Le givrage des sondes Pitot est confirmé comme étant à l'origine de l'enchaînement des faits ayant conduit à l'accident. Ce givrage a provoqué une perte d'indications de vitesse fiables, la déconnexion des aides au pilotage et la
perte des protections de pilotage à haute altitude”.

Oeuvres liées

{% document %}