Rencontre Obama-Netanyahou : le fiasco

Rien n'a filtré des deux rencontres cette nuit, heure française, entre le président américain et le Premier ministre israélien. Aucune communication sur une entrevue qui devait contribuer à détendre l'atmosphère entre les deux pays. Visiblement, les deux hommes n'ont pas réussi à s'entendre. En tout cas, chacun reste sur ses positions.

(Radio France © France Info)

Quelqu'un a-t-il rencontré quelqu'un à Washington ? A ce degré de déni, on peut se poser la question. Ni Barack Obama, ni Benyamin Netanyahou n'ont souhaité parler de leur rencontre de cette nuit, heure française. Elles devaient pourtant contribuer à dégeler le climat plutôt polaire ces derniers mois entre Israël et les Etats-Unis. Visiblement, c'est raté.

Pas de photographes, donc, pas de poignée de main et encore moins de déclaration. Barack Obama n'a qu'un seul sujet à la bouche : sa réforme de l'assurance maladie. Quant au Premier ministre israélien, il répète, comme il l'a fait devant l'EPAC, le principal lobby pro-israélien aux Etats-Unis, que les Américains ne devaient pas soutenir les “demandes déraisonnables” des Palestiniens sur le gel des colonies israéliennes, sous peine de “bloquer le processus politique pendant un an”.

Les seules informations qui ont pu filtrer portent sur la forme de ces entretiens : une première rencontre de 90 minutes, puis le Premier ministre a demandé à parler avec ses collaborateurs, pendant une heure. La discussion a ensuite repris pendant un peu plus d'une demi-heure, à la suite de quoi, Benyamin Netanyahou s'est engouffré dans sa limousine sans un regard pour la presse. Contrairement à l'usage, la Maison Blanche a refusé de qualifier jusqu'à la teneur des échanges entre les deux hommes, ce qui, en soi, en dit long.

Mis sous pression chez lui, Benyamin Netanyahou n'a donc pas voulu prendre le risque de paraître céder du terrain. Après l'humiliation diplomatique infligée au vice-président Joe Biden - la construction de 1.600 logements à Jérusalem est avait été annoncée pendant sa visite en Israël - Barack Obama n'a pas plus voulu céder. D'ailleurs, alors même que les deux hommes discutaient dans le bureau ovale, la presse israélienne annonçait de nouvelles constructions de logements dans un secteur palestinien.