Cet article date de plus d'un an.

Le verdict du procès en destitution de Donald Trump attendu mercredi, l'acquittement quasi certain

Le président américain devrait remporter dès mercredi une retentissante victoire avec son acquittement au Sénat, qui viendra conclure un procès en destitution très politique, en pleine année électorale.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le chef de la majorité républicaine au Sénat, Mitch McConnell, le 31 janvier 2020 à Washington (Etats-Unis), après le rejet par son camp de nouveaux éléments dans le procès en destitution de Donald Trump. (BRENDAN SMIALOWSKI / AFP)

L'acquittement semble inéluctable. Le Sénat des Etats-Unis a voté, vendredi 31 janvier, contre l'audition de nouveaux témoins et la présentation de documents supplémentaires au procès en destitution du président américain, Donald Trump.

Le Sénat, où les républicains disposent de la majorité, a rejeté par 51 voix contre 49 la proposition de l'accusation démocrate de convoquer des témoins. Parmi eux, l'ancien conseiller national à la sécurité, John Bolton, considéré comme au fait des échanges entre Donald Trump et son homologue ukrainien qui ont provoqué l'ouverture de la procédure de destitution.

Deux républicains contre leur parti

Depuis l'ouverture du procès il y a deux semaines, l'opposition démocrate tentait de convaincre au moins quatre sénateurs républicains d'approuver l'audition de témoins. Seuls deux d'entre eux ont rompu vendredi les lignes partisanes pour soutenir cette démarche : Mitt Romney, qui fut candidat à la présidentielle de 2012, et Susan Collins.

Lundi, vers 17 heures, les sénateurs se retrouveront pour entendre les derniers arguments de l'accusation et de la défense. Chaque camp disposera de deux heures. Puis les sénateurs, qui ont pour le moment dû rester silencieux depuis le début du procès, pourront prendre la parole pendant 10 minutes chacun pour exprimer leur opinion.

Mercredi, ils devront se prononcer sur les deux chefs d'accusation retenus contre Donald Trump : abus de pouvoir et entrave à la bonne marche du Congrès. La Constitution imposant une majorité des deux tiers (67 voix) pour déclarer un président coupable, le président a toutes les chances d'être acquitté. Donald Trump prononcera quant à lui son discours sur l'état de l'Union, mardi soir, devant le Congrès. A la veille du jugement, qui viendra conclure son très politique procès en destitution, en pleine année électorale.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.