Cet article date de plus de quatre ans.

Vidéo Présidentielle : Barack Obama apporte son soutien à Emmanuel Macron

"J'admire la campagne menée par Emmanuel Macron", déclare l'ancien président des Etats-Unis dans une vidéo diffusée jeudi 4 mai sur Twitter.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
L'ancien président des Etats-Unis Barack Obama apporte son soutien à Emmanuel Macron dans une vidéo diffusée sur Twitter, le 4 mai 2017. (FRANCEINFO / COMPTE TWITTER EN MARCHE !)

A trois jours du second tour de la présidentielle, voilà un nouveau soutien de poids pour Emmanuel Macron : Barack Obama lui-même. L'ancien président des Etats-Unis explique tout le bien qu'il pense du candidat d'En marche ! dans une vidéo diffusée, jeudi 4 mai, sur le compte Twitter de l'ancien ministre de l'Economie.

Contactée par franceinfo, Laurence Haïm explique que la vidéo a été enregistrée à Washington (Etats-Unis) mercredi. "Il nous l'a fait parvenir dans la nuit. Avec Emmanuel Macron, on était extrêmement content et touché de ce geste de l'ancien président des Etats-Unis", déclare la porte-parole du candidat qui ajoute que "les deux équipes se parlent depuis assez longtemps".

"La réussite de la France importe au monde entier"

Dans cette vidéo d'une minute, Barack Obama explique qu'il "admire la campagne menée par Emmanuel Macron", qui "a mis en avant le rôle important que la France joue dans l'Europe et dans le monde".

L'élection française est "capitale pour l'avenir de la France et les valeurs que nous chérissons parce que la réussite de la France importe au monde entier, assure-t-il également. Parce que cette élection est trop importante, je veux que vous sachiez que je soutiens Emmanuel Macron pour aller de l'avant", conclut-il.

A noter que Barack Obama ne cite jamais le nom de Marine Le Pen dans la vidéo. Il préfère souligner que le candidat d'En marche ! "s'adresse aux espoirs des Français, et non à leurs peurs".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Barack Obama

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.