Obama-Poutine : tension en sommet

Il flotte comme un parfum de guerre froide entre les États-Unis et la Russie, suite à l'expulsion de 35 diplomates russes, voulue par Barack Obama.

Cette vidéo n'est plus disponible

Une propriété russe, non loin de New York, surveillée 24 heures sur 24 par des policiers américains qui soupçonnent la présence, à l'intérieur, d'espions russes. On dirait des images tirées d'un film d'espionnage et pourtant, c'est tout simplement la réalité. Barack Obama avait promis des sanctions suite à l'ingérence de Moscou dans l'élection présidentielle américaine. Il vient de décider l'expulsion des États-Unis de 35 diplomates russes, soupçonnés d'être des espions.

Affaires de piratage informatique

Ce matin, vendredi 30 décembre, Moscou a réagi. Dans un premier temps, c'est le ministre des Affaires étrangères qui s'exprime. Deux heures plus tard, Vladimir Poutine annonce finalement qu'il n'expulsera personne. Ce regain de tensions entre Moscou et Washington remonte aux affaires de piratage informatique durant la campagne présidentielle. Pour le moment, Donald Trump s'est abstenu de critiquer les sanctions prises par Barack Obama. Et tout le monde attend maintenant de savoir quelle relation il va établir avec Moscou.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le président américain, Barack Obama, parle avec le président russe Vladimir Poutine au sommet de l\'Apec du 20 novembre 2016, à Lima (Pérou). 
Le président américain, Barack Obama, parle avec le président russe Vladimir Poutine au sommet de l'Apec du 20 novembre 2016, à Lima (Pérou).  (BRENDAN SMIALOWSKI / AFP)