Présidentielle américaine : Hillary Clinton annonce avoir choisi Tim Kaine comme colistier

Sénateur de Virginie, plutôt centriste, Tim Kaine se définit lui-même comme un homme "ennuyeux". Mais il n'a jamais perdu une élection.

Hillary Clinton, candidate à la Maison Blanche, aux côtés de Tim Kaine, sénateur de Virginie, lors d\'un meeting à Annandale (Etats-Unis), le 14 juillet 2016.
Hillary Clinton, candidate à la Maison Blanche, aux côtés de Tim Kaine, sénateur de Virginie, lors d'un meeting à Annandale (Etats-Unis), le 14 juillet 2016. (SAUL LOEB / AFP)

Hillary Clinton n'a pas pris de risque. Sans surprise, la candidate à la Maison Blanche a annoncé, vendredi 22 juillet, avoir sélectionné Tim Kaine, sénateur de Virginie à la solide stature politique, comme colistier pour l'élection présidentielle de novembre. Ce choix a été dévoilé quelques jours avant l'ouverture lundi de la convention démocrate à Philadelphie, au cours de laquelle elle doit être formellement investie par son parti.

"Je suis heureuse d'annoncer mon colistier, Tim Kaine, un homme qui a dévoué sa vie à se battre pour les autres, a écrit l'ancienne secrétaire d'Etat sur son compte Twitter, après avoir prévenu ses supporters par texto de sa décision. Tim Kaine est un optimiste implacable qui croît qu'aucun problème n'est insolvable si vous travaillez pour le résoudre."

Politicien discret de 58 ans, avocat de formation après des études à Harvard, Tim Kaine faisait depuis plusieurs semaines figure de favori pour le poste, notamment en raison de sa forte expérience politique mais surtout pour sa capacité à trouver des consensus. Le sénateur parle couramment l'espagnol, ce qui pourrait être utile dans des Etats disputés avec une forte population hispanophone, comme la Floride.

Un candidat "ennuyeux", mais invaincu

Tim Kaine se définit lui même comme "ennuyeux". Hillary Clinton avait d'ailleurs envisagé des choix plus audacieux, rappelle le New York Times (en anglais) : le secrétaire du Travail Thomas E. Perez, un Hispanique ; le sénateur Cory Booker, un Afro-Américain ; ou encore l'amiral James G. Stavridis, un ancien de la Navy qui n'a jamais été élu.

Plutôt centriste, Tim Kaine risque de ne pas enthousiasmer les partisans du "socialiste" Bernie Sanders, l'ancien rival d'Hillary Clinton durant les primaires, mais il pourrait attirer les voix des indépendants et des républicains modérés agacés par la candidature de Donald Trump. Portera-t-il chance à l'ex-secrétaire d'Etat ? Comme le rappelle NPR (en anglais), il n'a jusqu'à présent jamais perdu une élection.