VIDEO. "Ils ne nous ont pas aidés pendant la Seconde Guerre mondiale" : après l'offensive turque en Syrie, Trump justifie sa position envers les Kurdes

L'offensive turque qui intervient après la décision de Donald Trump de retirer des troupes américaines de secteurs frontaliers en Syrie.

Le président américain Donald Trump s\'exprime face à la presse, mercredi 9 octobre 2019 à la Maison Blanche.
Le président américain Donald Trump s'exprime face à la presse, mercredi 9 octobre 2019 à la Maison Blanche. (MAXPPP)

En première ligne lors de la bataille contre l'organisation Etat islamique en Syrie, les Kurdes sont-ils toujours des alliés des Etats-Unis ? Interrogé par la presse, mercredi 9 octobre, sur la possibilité de voir les Américains construire une alliance formelle avec les Kurdes, contre qui la Turquie a lancé une offensive en Syrie, Donald Trump a répondu que ces derniers "ne nous ont pas aidés pendant la Seconde Guerre mondiale. Ils ne nous ont pas aidés en Normandie".

"Les Kurdes se battent pour leur terre, il faut que vous compreniez", a expliqué le locataire de la Maison Blanche. Et le président américain d'ajouter : "Ceci étant dit, nous aimons les Kurdes."

La Turquie a lancé mercredi, malgré plusieurs mises en garde internationales, son offensive contre les forces kurdes du nord-est de la Syrie. Une offensive qui intervient après la décision de Donald Trump de retirer partiellement des troupes américaines de secteurs frontaliers en Syrie. Le chef d'Etat républicain a dit espérer que son homologue turc Recep Tayyip Erdogan agisse de manière "rationnelle" et aussi "humaine" que possible en Syrie.