Trump suspend l'accueil des réfugiés : la réaction du monde musulman

Donald Trump suspend l'accueil des réfugiés de sept pays musulmans. C'est le nouveau décret du président Trump qui a suscité la réaction immédiate des pays visés.

France 2

L'Iran est ce samedi 28 janvier au soir le premier pays à appliquer une mesure de réciprocité. En clair, les citoyens américains ne pourront plus obtenir de visa pour se rendre dans la République islamique. "D'autres pays concernés y réfléchissent également. C'est le cas de l'Irak et ça c'est un peu plus problématique pour Donald Trump, car l'Irak est l'un des grands alliés de l'Amérique dans la région, notamment pour la lutte contre l'État islamique", explique Franck Genauzeau, correspondant de France 2 au Proche-Orient.

Une famille irakienne refusée d'un vol pour New York

En attendant, cette mesure très décriée s'est déjà appliquée très concrètement dans les aéroports ici au Moyen-Orient dans la journée. "Ce fut le cas par exemple cet après-midi au Caire. En Égypte, une famille d'Irakiens s'est vue refuser l'accès à un vol pour New York. Même chose pour des citoyens iraniens à Istanbul en Turquie ou encore à Dubaï. Des décisions prises par les compagnies aériennes qui préfèrent éviter que ces passagers ne soient refoulés à leur arrivée sur le territoire américain", conclut le journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le président iranien Hassan Rohani, le 9 Novembre à 2015
Le président iranien Hassan Rohani, le 9 Novembre à 2015 (DIRK WAEM / BELGA MAG / AFP)