Cet article date de plus de quatre ans.

Sommet de Munich : Angela Merkel lance un appel aux États-Unis

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Sommet de Munich : Angela Merkel lance un appel aux États-Unis
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

Lors d'un sommet sur la sécurité à Munich en Allemagne samedi 18 février, Angela Merkel s'est adressée au vice-président Mike Pence. A-t-elle été entendue ? Amaury Guibert est en direct de Berlin.

À quoi ressemblera le nouvel ordre mondial dans les prochaines années ? L'arrivée au pouvoir de Donald Trump a créé une zone de floue. Lors d'un sommet sur la sécurité à Munich, samedi 18 février, la chancelière allemande a livré un plaidoyer sur une vision de l'Europe, très différente de celle du président américain. "Ses propos ne sont pas passés inaperçus. Angela Merkel s'est présentée une nouvelle fois comme la gardienne d'un monde libre, en livrant un plaidoyer pour le multilatéralisme et contre le repli sur soi", déclare Amaury Guibert en direct de Berlin. Cet appel, elle l'a lancé aux États-Unis. La chancelière allemande a notamment déclaré que l'Europe avait besoin des États-Unis dans la lutte contre le terrorisme.

Mike Pence tente de rassurer les Européens

La réponse de Washington a été donnée par Mike Pence. Le vice-président américain a rappelé que les États-Unis sont et resteront les plus grands alliés des Européens. "Il a aussi soufflé le froid en demandant aux pays membres de l'OTAN de supporter une plus grande part du fardeau", déclare Amaury Guibert avant de conclure : "Au final, ces deux visions ne sont pas si éloignées que cela, en tout cas elles le sont moins que ce que laissait présager jusqu'ici les déclarations tonitruantes de Donald Trump."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.