Sommet à Malte : le cas de Donald Trump divise l'Europe

Ce vendredi 3 février à Malte, c'était le premier sommet européen des 28 depuis l'arrivée au pouvoir de Donald Trump. Il semble semer la zizanie parmi les dirigeants européens.

FRANCE 2

Le cas Trump n'était pas officiellement au menu de ce sommet européen à Malte ce vendredi 3 février, mais il s'y est largement invité. "Il y a clairement des divergences entre les 28 pays quant à la position à tenir à son égard. D'un côté il y a la France, l'Allemagne, le Luxembourg, qui ont été choqués du décret anti-immigration, choqués aussi par son désir de voir l'Union européenne telle qu'elle est se disloquer", explique Valéry Lerouge en direct de La Valette à Malte.

Les pro-Trump : la Pologne, la Roumanie et la Hongrie

François Hollande lui a répondu sèchement : "Aujourd'hui, Donald Trump n'a pas à se mêler de la vie de l'union, dit-il, l'Europe décide seule à combien elle veut être et comment elle veut vivre". "D'un autre côté il y a les bienveillants comme la Pologne, la Roumanie ou la Hongrie qui voient en Trump le début d'une nouvelle ère et qui demande aux élites européennes de s'en inspirer", conclut le journaliste. 

Le JT
Les autres sujets du JT
François Hollande, le 3 février 2017 à La Valette (Malte). 
François Hollande, le 3 février 2017 à La Valette (Malte).  (ALEXANDROS MICHAILIDIS / SOOC / AFP)