Cet article date de plus de quatre ans.

Les Iraniens célèbrent l'anniversaire de la révolution et répondent à Donald Trump

En Iran, plusieurs millions de personnes sont descendues dans les rues vendredi pour fêter le 38e anniversaire de la révolution islamique. Des festivités teintées de colère contre la politique de Donald Trump.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des Iraniens manifestants à Téhéran le 10 février 2017. (ATTA KENARE / AFP)

Des millions d'Iraniens ont défilé dans tout le pays vendredi 10 février pour célébrer le 38e anniversaire de la révolution islamique de 1979. Comme chaque année à cette occasion, les manifestants ont scandé des slogans contre les Etats-Unis et contre Israël, avec cette fois une vraie colère dirigée contre la politique de Donald Trump. Aux cris de "Mort à l'Amérique", ils ont notamment répondu à la politique anti-iranienne du président américain.

Les Iraniens célèbrent l'anniversaire de la révolution et répondent à Donald Trump. Reportage d'Isabelle Labeyrie.
écouter

Des dizaines de milliers de drapeaux iraniens, vert-blanc-rouge, flottent sur la place de la liberté où une foule dense est rassemblée. Depuis une scène décorées de fleurs, le président Hassan Rohani, en turban blanc, s'adresse aux nouveaux dirigeants américains.

Il faut parler au peuple iranien avec respect

Hassan Rohani

le président iranien

"Certaines personnalités inexpérimentées menacent notre pays (...), dit Hassan Rohani. "Elles devraient pourtant savoir que le langage des menaces n'a jamais marché avec l'Iran, qui ne se laissera pas intimider", poursuit le président iranien.

Le ton monte entre Washington et Téhéran

Le 27 janvier, le décret interdisant les Etats-Unis aux ressortissants de sept pays musulmans, dont l'Iran, est qualifié par les autorités iraniennes de mesure "insultante" et "honteuse". Deux jours plus tard, le pays effectue un test de missiles balistiques. Colère de Donald Trump qui annonce de nouvelles sanctions américaines contre une vingtaine d'hommes d'affaires et d'entreprises iraniennes et multiplie ses critiques virulentes contre l'accord sur le nucléaire conclu il y a deux ans, à ses yeux "le plus mauvais accord de l'histoire".

Pour le président Rohani, les défilés massifs de vendredi sont une démonstration d'unité et de puissance, et la meilleure réponse aux menaces du président américain.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Donald Trump

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.