Hillary Clinton dénonce le vote des USA à l’ONU sur la condamnation de la peine de mort pour homosexualité

Lors d’un dîner consacré aux droits LGBT le 28 octobre dernier, Hillary Clinton a affiché sa solidarité envers les homosexuels persécutés à travers le monde, comme en Tchétchénie et s’est indignée du vote américain aux Nations Unies sur la peine capitale pour homosexualité, encore pratiquée dans de nombreux pays

Voir la vidéo
avatar
Brut.France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Une solidarité envers tout les persécutés

« Partout dans le monde, des centaines de millions de personnes vivent dans des endroits où elles peuvent être arrêtées et même exécutées car elles sont homosexuelles, »  rappelait Hillary Clinton le 28 octobre lors d’un gala au profit des droits de la communauté LGBT. L’ex-candidate du parti démocrate est entre-autre revenu sur la situation en Tchétchénie qu’elle qualifie de « terrifiante » :

« Plus d’une centaine d’homosexuels et de bisexuels arrachés à leurs foyers et à leurs familles et détenus dans des prisons secrètes. »

Hillary Clinton rappelle également les évènements du mois dernier, survenus au Caire, ou six hommes ont été arrêtés pour avoir brandi un drapeau arc-en-ciel, symbole de la communauté LGBT, lors d’un concert.

Le doigt pointé sur le gouvernement américain

Dans la suite de son discours, Hillary Clinton n’hésite pas à « égratigner » son propre pays et dénonçant la décision prise par le gouvernement américain de voter contre une résolution du conseil de sécurité de l’ONU visant à condamner le recours à la peine de mort pour les personnes du même sexe ayant des relations consenties.

« Quand j’ai vu cela , je me suis dit que j’avais mal lu, qu’une double-négation s’était peut-être glissé quelque part…Mais non, c’est exactement ce que notre pays a voté, » déclare-t-elle.

Le gouvernement américain a pour sa part défendu son action en clamant des « craintes plus générales concernant la façon dont la résolution de l’ONU condamnait la peine de mort en toutes circonstances. » Une défense qui ne suffit pas à la démocrate pour qui les États-Unis  « ne devraient pas fuir leurs responsabilités qui sont de défendre les droits des personnes LGBT dans le mon entier ».

Hillary Clinton dénonce le vote des USA à l’ONU
Hillary Clinton dénonce le vote des USA à l’ONU (Brut.)