Etats-Unis : une feuille d'impôts de Donald Trump révélée pour la première fois

Le président républicain a toujours refusé de publier ses déclarations de revenus, contrairement à une tradition de transparence en cours aux Etats-Unis. La chaîne MSNBC a dévoilé les deux pages principales de la déclaration du couple Trump en 2005.

Donald Trump à l\'occasion d\'une réunion sur le système de santé, le 13 mars 2017, à la Maison Blanche, à Washington (Etats-Unis).
Donald Trump à l'occasion d'une réunion sur le système de santé, le 13 mars 2017, à la Maison Blanche, à Washington (Etats-Unis). (NICHOLAS KAMM / AFP)

Un coin de voile enfin levé sur les revenus de Donald Trump. Une partie de la feuille d'impôts 2005 du président américain a été publiée, mardi 14 mars, par la chaîne MSNBC (en anglais). La Maison Blanche a ensuite confirmé les montants.

Les deux pages principales de la déclaration du couple Trump montrent le paiement d'environ 38 millions de dollars d'impôt fédéral sur le revenu (36 millions d'euros), sur un peu plus de 150 millions de revenus.

Un taux d'imposition d'environ 25%

Le taux effectif d'environ 25% n'a été atteint que grâce au paiement de "l'impôt minimum alternatif", un impôt créé pour empêcher que des contribuables profitent de niches fiscales pour payer peu ou pas d'impôt. Donald Trump a déduit, cette année-là, plus de 100 millions de pertes.

Par comparaison, Hillary et Bill Clinton, qui sont millionnaires et ont publié toutes leurs déclarations depuis 1977, ont payé 30,8% d'impôt fédéral en 2005.

L'homme d'affaires républicain a toujours refusé de publier ses déclarations de revenus, contrairement à une tradition de transparence visant à identifier d'éventuels conflits d'intérêts pour les candidats à la Maison Blanche. Donald Trump ne souhaitait pas s'y plier en raison des contrôles fiscaux dont il fait l'objet depuis des années, assure-t-il.

Une fuite "désespérée"

La Maison Blanche a exprimé sa colère au sujet de la révélation de ces documents, dénonçant une fuite illégale tout en confirmant les montants. "Il faut vraiment être désespéré par rapport aux audiences pour vouloir enfreindre la loi afin de vendre un sujet portant sur deux pages de déclarations fiscales datant de plus d'une décennie", a déclaré un responsable de l'exécutif sous couvert d'anonymat.

Le fils aîné du président américain, Donald Trump Jr., a quant à lui ironisé sur la révélation, rappelant que certains opposants de son père l'avaient accusé de ne pas payer d'impôt. "Breaking news: il y a 12 ans, Donald Trump a gagné beaucoup d'argent et payé beaucoup d'impôts. #scandale", a-t-il écrit sur Twitter.

Les médias étaient, depuis l'an dernier, à la recherche de ces feuilles d'impôts, afin de déterminer les sources de revenus de l'homme d'affaires, notamment dans la vingtaine de pays où l'organisation Trump a noué des partenariats immobiliers et hôteliers. Son adversaire démocrate durant la présidentielle, Hillary Clinton, en avait fait un argument de campagne, l'accusant d'avoir toujours tenté d'échapper à l'impôt.