Ingérence russe : trois proches de Donald Trump mis en examen

Aux États-Unis, trois proches du président américain lors de sa campagne sont accusés ce lundi 30 octobre d'avoir reçu de l'argent de la part de proches de Poutine. Mais pour Trump, cela n'a rien à voir avec la présidentielle.

Voir la vidéo
France 3
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Paul Manafort se retrouve ce lundi soir assigné à résidence après s'être livré à la justice. Sommé de se rendre aux autorités. L'ex-directeur de campagne de Donald Trump doit répondre de douze chefs d'accusation. Il est mis en examen pour fraude et blanchiment d'argent, soupçonné d'avoir reçu 12,5 millions de dollars de la part du parti de l'ancien président ukrainien Viktor Ianoukovytch proche de Vladimir Poutine.

Deux autres inculpations

Mais ces faits remontent à l'époque où il était un influent lobbyiste. Révélées mi-2016, ces commissions occultes l'avaient contraint à démissionner au plus fort de la campagne présidentielle. Pour Donald Trump, c'est bien la preuve qu'il n'y a pas de lien avec son élection. Dans son enquête, le procureur spécial a également engagé des poursuites contre deux autres ex-collaborateurs de Donald Trump. Depuis mai, Robert Mueller cherche à savoir si le Kremlin a voulu favoriser Donald Trump au détriment d'Hillary Clinton. Cela s'est-il fait à la demande du milliardaire républicain ? L'enquête continue.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'ex-directeur de campagne de Donald Trump Paul Manafort le 30 octobre 2017 à Washington.
L'ex-directeur de campagne de Donald Trump Paul Manafort le 30 octobre 2017 à Washington. (BRENDAN SMIALOWSKI / AFP)