Cet article date de plus de quatre ans.

États-Unis / Russie : discussion musclée

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
États-Unis / Russie : discussion musclée
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Le président russe Vladimir Poutine a regretté la dégradation des relations russo-américaines, alors que le secrétaire d’État américain est en déplacement à Moscou mercredi 12 avril.

La poignée de main était froide. Serguei Lavrov, le ministre russe des Affaires étrangères regarde ailleurs et fait la grimace. La rencontre avec Rex Tillerson, le secrétaire d’État américain, s’annonçait tendue mercredi 12 avril. Elle l’a été. Le Kremlin n’a pas apprécié les frappes américaines en Syrie.

Changement d’ambiance

Et ce n’est pas l’ultimatum qu’il a adressé hier aux Russes qui a contribué à détendre l’atmosphère : "La Russie a décidé de s’allier au régime d’Assad, aux Iraniens et au Hezbollah. Ne ferait-elle pas mieux de s’allier aux États-Unis, aux autres pays occidentaux et aux pays du Proche-Orient, qui cherchent à résoudre la crise syrienne ?" On est donc loin de l’euphorie qui régnait à Moscou au lendemain de l’élection de Donald Trump.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Donald Trump

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.