Etats-Unis : les trois plus grandes fortunes du gouvernement Trump

Le cabinet du 45e président des Etats-Unis pourrait bien être le plus riche de toute l'histoire, avec de nombreux milliardaires aux commandes.

Donald Trump lors de son discours de victoire à l\'élection présidentielle le 9 novembre à New York
Donald Trump lors de son discours de victoire à l'élection présidentielle le 9 novembre à New York (MARK WILSON / GETTY IMAGES NORTH AMERICA)

Un "club de milliardaires" pour diriger lesEtats-Unis. Ces derniers jours,DonaldTrump a décidé de nommer de nombreuses personnalités richissimes aux postes-clés de son cabinet. Parmi eux, d'anciens responsables de banques d'affaires proches deWallStreet, pourtant fustigées par le candidat républicain pendant sa campagne. Voici les plus riches futurs secrétaires d'Etat américains.

Betsy DeVos, une richissime philanthrope à l'Education

Donald Trump a nommé Betsy DeVos, une richissime philanthrope conservatrice et farouche partisane du droit à choisir entre école publique, privée ou enseignement à la maison, pour diriger le ministère de l'Education. Elle est mariée à Dick DeVos, l'un des héritiers du richissime industriel Richard DeVos, la 88ème fortune américaine au classement du magazine Forbes de 2016 avec 5,1 milliards d'euros.

Wilbur Ross, le "roi de la banqueroute" au Commerce 

Mercredi 30 novembre, le 45e président américain a nommé Wilbur Ross, qui doit occuper le poste de ministre du Commerce. Surnommé le "roi de la banqueroute", l'homme d'affaires a bâti sa fortune en redressant des entreprises en difficulté. C'est ainsi qu'il a aidé Donald Trump, dont les casinos d'Atlantic City (New Jersey) se portaient particulièrement mal à la fin des années 1980. Au début des années 2000, il a également lancé sa propre société d'investissement pour redresser des entreprises sidérurgiques et automobiles. Un business qui lui a permis d'engranger une fortune personnelle estimée à 2,3 milliards d'euros par le magazine Forbes.

Steven Mnuchin, un ancien de Goldman Sachs au Trésor

Donald Trump semble avoir revu sa virulente critique des banques d'affaires qu'il a martelé pendant sa campagne. Le prochain président des Etats-Unis a annoncé qu'il nommait Steven Mnuchin, ancien dirigeant de la banque Goldman Sachs, à la tête du Trésor. Sa fortune est évaluée à 43 millions de d'euros. "Steve Mnuchin est le 'Forrest Gump' de la crise financière. Il a pris part à toutes les pires pratiques de Wall Street", fustige l'influente sénatrice démocrate Elizabeth Warren.

Et d'autres multi-millionnaires devraient bientôt être nommés 

Donald Trump n'a pas encore fait son choix en matière de relations internationales. Mais deux personnalités seraient bien placées. D'un côté, l'ancien candidat républicain à la présidentielle de 2008, Mitt Romney, dont la fortune excède les 230 millions d'euros. De l'autre côté, Rudy Giuliani, l'ancien maire de New York, au patrimoine évalué à plusieurs dizaines de millions d'euros.

Autre nomination imminente, celle du secrétaire à l'Energie. Ce portefeuille pourrait revenir à Harold Hamm, un magnat des hydrocarbures de l'Oklahoma, patron de Continental Resources, dont la fortune dépasse les 12 milliards d'euros. 

Si toutes les nominations se confirment, l'ensemble représenterait un pactole de 35 milliards de dollars, selon le journal PoliticoPour autant, ce phénomène n'est pas nouveau. Dans le gouvernement de Barack Obama, Penny Pritzker, héritière de la chaîne hôtelière Hyatt, affiche un patrimoine de plus de 2 milliards d'euros.