Etats-Unis : Elizabeth Warren cible de ses rivaux démocrates

Un nouveau débat a réuni dans l'Ohio les 12 candidats pour l'investiture démocrate à la présidentielle de 2020. En tête dans les intentions de vote, la progressiste Elizabeth Warren s'est retrouvée sous le feu d'attaques croisées de ses adversaires. 

La sénatrice démocrate Elizabeth Warren parle à la presse lors du quatrième débat démocrate, à l\'Université Otterbein de Westerville, dans l\'Ohio, le 15 octobre 2019.
La sénatrice démocrate Elizabeth Warren parle à la presse lors du quatrième débat démocrate, à l'Université Otterbein de Westerville, dans l'Ohio, le 15 octobre 2019. (NICHOLAS KAMM / AFP)

Réunis pour un débat dans l'Ohio, mardi 15 octobre, les candidats démocrates sont tous d'accord : la procédure d'"impeachment" visant le président Trump doit avancer. Mais le consensus s'arrête là : une fois dit cela, les hostilités commencent et pour la première fois, la cible, c'est Elizabeth Warren.

La sénatrice du Massachusetts, désormais au coude-à-coude avec Jo Biden dans les intentions de vote, se retrouve au centre des attaques de ses rivaux. "Au moins, Bernie est honnête", déclare Amy Klobuchar. La sénatrice du Minnesota accuse Elizabeth Warren d'être évasive sur les impôts qu'elle compte mettre en place.

"Je n'ai pas de problème avec les milliardaires"

De son côté, l'ancien représentant du Texas Beto O’Rourke la décrit comme l’ennemie des riches. "Parfois j’ai l’impression que la sénatrice Warren cherche plus à punir, à monter certaines parties du pays contre les autres plutôt que d’inspirer les gens, de les rassembler", déclare O'Rourke. "Je n’ai pas de problème personnel avec les milliardaires", rétorque Elizabeth Warren, solide dans la tempête. La candidate déroule ensuite son message : "Ma question ce n’est pas pourquoi Bernie et moi sommes pour une taxe sur les grandes fortunes, explique-t-elle, non, c’est pourquoi ici-même tout le monde pense qu’il est important de protéger les milliardaires plutôt que d’investir sur la nouvelle génération". Ses deux principaux adversaires, Jo Biden et Bernie Sanders, restent en retrait. 

La sénatrice ne sort pas franchement affaiblit du débat, elle a même montré qu’elle savait se défendre. Une qualité qui sera essentielle, le cas échéant, face à Donald Trump.

Débat des démocrates dans l’Ohio : la favorite Elizabeth Warren cible des attaques
--'--
--'--