Etats-Unis : Donald Trump s'excuse pour la "souffrance terrible" endurée par Brett Kavanaugh

Le président américain a fait prêter serment au magistrat de 53 ans, confirmé samedi par le Sénat après un bras de fer politique de plusieurs semaines, notamment alimenté par des accusations d'agression sexuelle à son encontre.

Brett Kavanaugh prête serment devant sa femme, ses filles, Donald Trump et Anthony Kennedy, ancien juge à la Cour suprême, le 8 octobre 2018 à la Maison blanche, à Washington.
Brett Kavanaugh prête serment devant sa femme, ses filles, Donald Trump et Anthony Kennedy, ancien juge à la Cour suprême, le 8 octobre 2018 à la Maison blanche, à Washington. (JIM WATSON / AFP)

Des excuses "au nom de la nation". Donald Trump a évoqué lundi 8 octobre, à l'occasion de la cérémonie d'investiture de Brett Kavanaugh à la Cour suprême, la "souffrance terrible" endurée selon lui par le juge, accusé d'agression sexuelle, et à l'ensemble de sa famille. 

Le président américain a ensuite fait prêter serment au magistrat de 53 ans, confirmé samedi par le Sénat après une lutte politique intense de plusieurs semaines. Alors que sa confirmation a été farouchement combattue par les démocrates dès l'annonce de son choix par Donald Trump, le juge Kavanaugh a promis lors de cette cérémonie officielle de se montrer "impartial" au sein de la Cour suprême, qui rend des arbitrages sur les sujets de société les plus épineux (peine de mort, mariage des couples homosexuels, droit à l'avortement, défense de l'environnement...).

"La Cour suprême est une institution judiciaire, ce n'est pas une institution partisane ou politique", a déclaré Brett Kavanaugh, accusé par une universitaire américaine de 51 ans d'avoir tenté de la violer au cours d'une soirée entre lycéens au début des années 1980. Son processus de confirmation a été accompagné de manifestations, notamment de victimes d'agressions sexuelles. "La Cour suprême est une équipe de neuf juges. Et je jouerai toujours collectif dans cette équipe de neuf", a ajouté le magistrat conservateur, entraîneur à ses heures perdues d'une équipe féminine de basket-ball.