Cet article date de plus de trois ans.

Etats-Unis : Donald Trump écarte son chef de la diplomatie, Rex Tillerson, et le remplace par le patron de la CIA

"Mike Pompeo, le directeur de la CIA, deviendra notre nouveau secrétaire d'Etat. Il fera un travail fantastique ! Merci à Rex Tillerson pour ses services !" a écrit le président américain.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Alors chef de la diplomatie, Rex Tillerson donne une conférence de presse à la Maison Blanche (Washington, Etats-Unis), le 6 mars 2018. (CHERISS MAY / NURPHOTO / AFP)

Donald Trump a annoncé, mardi 13 mars dans un tweet, le départ de son chef de la diplomatie Rex Tillerson, remplacé au poste de secrétaire d'Etat par l'actuel directeur de la CIA. "Mike Pompeo deviendra notre nouveau secrétaire d'Etat. Il fera un travail fantastique ! Merci à Rex Tillerson pour ses services ! Gina Haspel deviendra la nouvelle directrice de la CIA, la première femme choisie à ce poste. Félicitations à tous !" a expliqué le président américain. 

Le président américain a évoqué des désaccords avec le secrétaire d'Etat Rex Tillerson pour expliquer son limogeage. "Quand vous regardez l'accord sur le nucléaire iranien : je pensais qu'il était horrible, il pensait qu'il était bon", a-t-il expliqué.

Objectif : négocier avec la Corée du Nord

Donald Trump voulait également former une nouvelle équipe avant les négociations historiques avec la Corée du Nord, a expliqué un haut responsable américain.

"En tant que directeur de la CIA, Mike a mérité les éloges des membres de nos deux partis en renforçant notre collecte de renseignements, en modernisant nos capacités offensives et défensives et en tissant des liens étroits avec nos alliés de la communauté du renseignement", a-t-il également déclaré dans un communiqué. Mike Pompeo s'est pour sa part déclaré "profondément reconnaissant".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Donald Trump

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.