États-Unis : Donald Trump confirme ses ambitions protectionnistes

Les États-Unis vont taxer les importations d'acier et d'aluminium. Sans surprise, le Canada, la Chine, la Grande-Bretagne et l'Union européenne se préparent à réagir à cette mesure protectionniste.

FRANCE 2

Un bras de fer commercial s'engage entre les États-Unis et le reste du monde. Donald Trump a mis le feu aux poudres en annonçant une nouvelle taxe sur les produits importés. 25% de droits de douane seront appliqués sur l'acier, 10% sur l'aluminium. C'est une promesse de campagne du président américain. De quoi, selon lui, préserver l'indépendance des États-Unis en cas de conflit et les emplois sur le sol américain. Le taux de chômage outre-Atlantique est de 4,1%, le plus bas depuis 17 ans.

Réaction des partenaires commerciaux

L'Union européenne a menacé de représailles économiques. "Si l'UE veut encore augmenter ses taxes douanières sur les entreprises américaines qui font des affaires là-bas, nous allons simplement appliquer une taxe sur leurs voitures qui se déversent librement aux États-Unis. Ils rendent la vente de vos voitures (et plus encore) impossible là-bas. Gros déséquilibre commercial !", surenchérit Donald Trump sur Twitter. Après le Canada et le Brésil, la Grande-Bretagne se dit profondément préoccupée. La Chine, elle, est prête à riposter.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le président américain, Donald Trump, à la Maison Blanche, le 27 février 2018. 
Le président américain, Donald Trump, à la Maison Blanche, le 27 février 2018.  (MANDEL NGAN / AFP)