Donald Trump rend une visite surprise aux troupes américaines en Irak

Le président américain s'est déplacé avec son épouse en Irak pour saluer les soldats américains. Une première depuis son élection il y a deux ans. Loïc de La Mornais fait le point depuis Washington (États-Unis).

France 2

"Les États-Unis ne peuvent pas continuer à être le gendarme du monde", a indiqué Donald Trump lors de sa visite surprise, mercredi 26 décembre au soir, aux troupes américaines stationnées sur la base aérienne d'Al-Assad en Irak, située au nord-ouest de Bagdad. "Le président américain est arrivé accompagné de son épouse Melania. Cela avait beaucoup agité ici les observateurs politiques à Washington (États-Unis), car Donald Trump n'avait pas twitté de la journée et l'on se demandait où il était", explique Loïc de La Mornais en direct de Washington.

Tension politique aux États-Unis

"C'est la première fois que le président Donald Trump se rend sur un théâtre d'opérations à l'étranger, là où est impliquée l'armée américaine. Cela lui avait été beaucoup reproché, de ne pas l'avoir fait plus tôt, à l'heure où il vient d'annoncer le retrait des troupes américaines de Syrie et pour moitié d'Afghanistan", explique Loïc de La Mornais. Sa visite s'est faite sur fond de tensions de politique interne, liée au "shutdown" de l'État fédéral américain.

Le JT
Les autres sujets du JT
Donald Trump en visite en Irak auprès des soldats américains, le 26 décembre 2018. 
Donald Trump en visite en Irak auprès des soldats américains, le 26 décembre 2018.  (SAUL LOEB / AFP)