Etats-Unis : Donald Trump piégé par un canular téléphonique à bord d'Air Force One

Le comédien John Melendez s'est fait passer pour un sénateur démocrate du New Jersey. Une blague qui pose de nombreuses questions sur le protocole permettant d'avoir accès au président américain.

Le président américain Donald Trump à bord de l\'avion Air Force One, le 29 juin 2018, aux Etats-Unis.
Le président américain Donald Trump à bord de l'avion Air Force One, le 29 juin 2018, aux Etats-Unis. (SAUL LOEB / AFP)

Piéger le président de la première puissance mondiale avec un canular téléphonique à bord d'Air Force One ? C'est possible. Le comédien John Melendez s'est fait passer pour le sénateur démocrate du New Jersey Robert Menendez. Il a ainsi réussi, dans la soirée du mercredi 27 juin, à entrer en contact par téléphone avec Donald Trump, qui se trouvait à bord de l'avion présidentiel américain.

L'acteur a diffusé sur son podcast, "The Stuttering John Podcast", jeudi, un enregistrement de la conversation enregistrée.

"Félicitations pour tout"

Le "vrai" sénateur Robert Menendez a été un temps poursuivi pour corruption, avant que les charges à son encontre ne soient finalement abandonnées. Dans cet enregistrement, Donald Trump réagit à cela, comme le rapporte CNN (en anglais).

"Comment allez-vous ? Félicitations pour tout. Nous sommes fiers de vous. Félicitations. Bon travail. Vous avez traversé des épreuves difficiles, et je pense que c'était un peu injuste", déclare cette voix qui est vraisemblablement celle de Donald Trump. Les deux hommes poursuivent ensuite leur conversation, passant de l'immigration au remplacement du juge Anthony Kennedy à la Cour suprême.

Le comédien a raconté avoir appelé la Maison Blanche en se faisant passer pour un assistant du sénateur. Après avoir laissé un numéro de portable, il a, in fine, été mis en contact avec le président à bord d'Air Force One.

"Le président souhaite rester accessible à tous"

Cette histoire pose de nombreuses questions sur le protocole permettant d'avoir accès au président, comme le souligne CNN. "Je suis choqué... Nous avons fait une blague, je suis comédien", réagit sur le site de la chaîne John Melendez. Il précise qu'il avait d'abord contacté la Maison Blanche avec sa véritable identité, mais qu'on lui avait répondu qu'il était "occupé".

"Le président souhaite rester accessible à tous. (...) L'inconvénient de cela, c'est que parfois les canaux sont trop ouverts et des erreurs comme celle-ci se produisent", a réagi un responsable de la Maison Blanche, qui a finalement admis l'incident, selon CNN.