Coronavirus : Donald Trump porte un masque en public pour la première fois

Depuis le début du mois de mars et l'apparition des premières restrictions face au virus, le président américain a soigneusement évité de se montrer en public avec un masque.

Donald Trump porte un masque lors d\'une visite dans un centre médical militaire à Bethesda (Etats-Unis), le 12 juillet 2020.
Donald Trump porte un masque lors d'une visite dans un centre médical militaire à Bethesda (Etats-Unis), le 12 juillet 2020. (TASOS KATOPODIS / REUTERS)

Pour la première fois, Donald Trump a porté un masque en public lors d'une visite à des militaires blessés dans la banlieue de Washington, samedi 11 juillet. Son masque bleu nuit affichait le blason doré de la présidence américaine. "Je n'ai jamais été contre les masques, mais je suis convaincu que cela dépend du moment et de l'endroit", a-t-il déclaré. Depuis le début du mois de mars et l'apparition des premières restrictions face au coronavirusle président américain a toujours soigneusement évité de se montrer en public avec cette protection.

Aux Etats-Unis, le port du masque fait l'objet d'un débat politique passionné. Le refus de le porter est perçu par une partie de la société comme une affirmation de sa liberté individuelle face aux recommandations des autorités nationales et internationales. Le président lui-même a contribué à faire de cet objet, dont le port est recommandé par les autorités sanitaires américaines, un sujet de contentieux.

Le 20 juin dernier, il s'est présenté lors d'un meeting de campagne à Tulsa (Oklahoma), devant des milliers de partisans qui ne portaient pas de masque. Depuis, les autorités locales ont noté une hausse du nombre de contaminations. Donald Trump a également moqué à plusieurs reprises son adversaire démocrate Joe Biden, qui limite ses déplacements et apparaît systématiquement le visage couvert. Le président affirme qu'il est testé quasi-quotidiennement, tout comme son entourage. Les Etats-Unis sont le pays le plus touché au monde, tant en nombre de morts que de cas, avec 134 430 décès pour 3 215 861 cas, selon le dernier bilan de l'AFP établi à partir de sources officielles.