Corée : la paix dès le mois de mai ?

Kim Jong-un s'est engagé vendredi à fermer son site nucléaire de Punggye-ri, dans le nord de son pays. Une réunion avec son homologue sud-coréen Moon Jae-in et Donald Trump est prévue dans les trois ou quatre semaines et pourrait déboucher sur un accord de paix historique.

FRANCE 2

Les annonces de rapprochement se succèdent entre les deux Corées. Kim Jong-un s'est engagé vendredi 27 avril à fermer son site d'essais nucléaires de Punggye-ri, tout au nord du pays, dans le courant du mois. C'est là que les essais nucléaires nord-coréens ont été réalisés entre 2006 et 2017. Les habitants à Séoul sont surpris et parfois circonspects. Certains doutent d'un pas historique, car le site nucléaire de Punggye-ri est déjà à moitié détruit, selon des experts chinois, depuis le dernier essai nucléaire en septembre dernier.

Une rencontre des trois chefs d'État dans les semaines à venir

Le président sud-coréen a immédiatement informé Donald Trump de la fermeture du site. Ce dernier, lors d'un meeting dans le Michigan (États-Unisà, s'en est attribué tout le mérite. L'étape d'après, la réunion des trois chefs d'État : Kim Jong-un, Donald Trump et Moon Jae-in, devrait avoir lieu d'ici trois ou quatre semaines.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le président sud-coréen, Moon Jae-in, et son homologue nord-coréen, Kim Jong-un, le 27 avril 2018 à Panmunjom (Corée du Sud).
Le président sud-coréen, Moon Jae-in, et son homologue nord-coréen, Kim Jong-un, le 27 avril 2018 à Panmunjom (Corée du Sud). (AFP)