Cet article date de plus de cinq ans.

Présidentielle américaine: deux candidats exclus du débat télévisé

Les Etats-Unis élisent leur prochain président en novembre prochain. On pourrait croire qu’il n’y a que de deux candidats en lice, le Républicain Trump et la Démocrate Clinton. Et bien non. Deux autres candidats tentent la course à la présidentielle. Mais eux sont privés de débats télévisés. Explications.
Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Afrique
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Jill Stein, la candidate écologiste à la présidentielle américaine en campagne dans à Chicago.  (DEREK HENKLE / AFP)
La «commission des débats», organismequi se définit comme «indépendant et non partisan»,  a décidé d’exclure du face à face télévisé du 26 septembre les deux «petits» candidats, ne laissant donc la parole qu’aux candidats des deux grands partis traditionnels, Donald Trump et Hilary Clinton. 
 
Qui sont donc les deux exclus ? L’une s’appelle Jill Stein et se présente comme candidate écologiste. L’autre s’appelle Gary Johnson et se veut libertarien. 
 
Ce dernier a indiqué que cette décision «ne le surprenait pas» et a ajouté «la commission peut se moquer d'un candidat qui ne recueille "que" 9 ou 10% dans quelques sondages soigneusement choisis, mais 9% représentent tout de même 13 millions d'électeurs, plus que la population totale de l'Ohio et d'autres Etats».
 
Quant à la candidate écologiste, elle a affirmé qu'elle envisage de manifester avec des «centaines» de partisans à l'extérieur du lieu du débat. «Nous serons à ce débat pour affirmer que les Américains ont non seulement le droit de vote mais aussi celui de savoir qui sont les candidats».

Montage montrant un débat à quatre provenant d'une capture écran du site de Jill Stein, une des deux candidats évincés du débat. (DR)


Une décision basée sur... les sondages
Cette Commission sur les débats présidentiels ( CPD ) «a été créé en 1987 pour veiller à ce que les débats , en tant que partie intégrante de chaque élection , apportent la meilleure information possible pour les téléspectateurs et les auditeurs. Son but principal est de parrainer et produire des débats entre les candidats à la présidence», indique son site internet.


Pour exclure les deux candidats, la CDP s'est basée sur les sondages.  Se fondant sur la moyenne de cinq sondages nationaux,  la commission a précisé qu'Hillary Clinton recueillait 43% d'intentions de vote, Donald trump 40,4%, Gary Johnson 8,4% et Jill Stein 3,2%. Or elle a fixé le seuil pour participer au débat à 15%.

C'est sût qu'en étant privés de débats, les deux «petits» candidats ne risquent pas de remonter dans les sondages et faire de l'ombre aux deux machines bien en place.
 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Etats Unis d'Amérique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.