Neutralité du web : les grands opérateurs américains se réjouissent

Les États-Unis ont voté la fin de la neutralité du net. La journaliste de France 2 Agnès Vahramian est à New York est nous explique les conséquences d'une telle décision.

France 2

Donald Trump bouleverse un principe fondateur de l'Internet. Jusque là sur le net, tous les contenus étaient traités à égalité. "Que ce soit le site d'un très grand réseau social ou celui d'une toute petite association de quartier, vous aviez sur vos ordinateurs accès à ces contenus de la même façon", explique Agnès Vahramian. Aujourd'hui avec la fin de cette neutralité, cela veut dire que certains sites pourront être privilégiés par rapport à d'autres.

Un débat vieux de 10 ans

Donald trump le fait au nom de la dérégulation. "Il ne veut plus de lois, pas de règle ou en tout cas le moins possible dans ce domaine", détaille la journaliste. Aux États-Unis, ce débat sur la neutralité du web dure depuis dix ans, et Donald Trump est poussé par les grands opérateurs américains, qui seraient les premiers à bénéficier financièrement de cette libéralisation de l'Internet.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les étudiants devant leur ordinateur à l\'école 42, à Paris, le 27 octobre 2015.
Les étudiants devant leur ordinateur à l'école 42, à Paris, le 27 octobre 2015. (ERIC PIERMONT / AFP)