Les traders rejouent au jackpot à Wall Street

C’est presque comme s'il n'y avait pas eu de crise. Les banques américaines renouent avec les profits et les banquiers et traders font le plein de bonus. Ils vont ainsi se partager la modique somme de 140 milliards de dollars. Un record !!!

(Radio France © France Info)

La finance sur un nuage… C’est le titre à la Une du journal économique La Tribune ce matin. Bonus : année record pour les banquiers de Wall Street… C’est celle des Echos. Bonus, paradis fiscaux,… le monde de la finance a-t-il changé ou est-ce reparti comme avant ?

Ce qui est sûr, c’est qu’à Wall Street, les affaires reprennent et les traders et banquiers devraient se partager une grosse part du gâteau. Selon le Wall Street Journal, ils se préparerait en effet à empocher cette année 140 milliards de dollars en salaires, primes et autres avantages, soit davantage qu'en 2008 (117 milliards) mais aussi qu'en 2007 (130 milliards). Plutôt richement récompensés ceux-là même qu’on accusait il y a encore peu de temps d’avoir plombé l’économie mondiale....

Est-on en train d'assister à la naissance d'une "nouvelle bulle", comme le craignent certains experts, au regard des résultats que viennent d'annoncer plusieurs grosses banques comme Goldman Sachs.
Le groupe revendique un quasi quadruplement de ses profits au troisième trimestre, malgré le recul de 2% du cours de ses actions.

A l’annonce de ces chiffres astronomiques qui, de surcroit, tombent à peine quelques semaines après les réformes des bonus décidées au G20 de Pittsburgh fin septembre (voir articles associés), la Maison blanche monte au créneau en rappelant que ces rémunérations devaient se fonder sur une estimation raisonnable du risque et ne pouvaient pas renouer avec les pratiques spéculatives qui prévalaient avant la crise financière de l'an dernier. Des paroles qui se veulent résolument convaincues mais les actes seront-ils convaincants ? C’est tout le problème.

Cécile Mimaut, avec agences