Les Etats-Unis affirment qu'un avion russe a percuté un drone américain en mer Noire, un acte "irréfléchi" selon Washington

Le drone MQ-9 effectuait des "opérations de routine dans l'espace aérien international", mardi, selon les forces armées américaines. La Russie dément toute implication.
Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Un drone américain MQ-R Reaper à Douglas, en Arizona (Etats-Unis), le 4 novembre 2022. (JOHN MOORE / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP)

Un avion de chasse russe Su-27 a percuté, mardi 14 mars, un drone américain Reaper au-dessus de la mer Noire, une zone très surveillée par l'Otan depuis le début de la guerre en Ukraine, a annoncé l'armée américaine. "Notre drone MQ-9 effectuait des opérations de routine dans l'espace aérien international quand il a été intercepté et percuté par un avion russe, entraînant le crash et la perte du MQ-9, a précisé le général James Hecker, commandant des forces armées américaines en Europe et en Afrique. En fait, cet acte dangereux et non professionnel des Russes a failli provoquer le crash des deux avions."

La Maison Blanche a réagi vers 18 heures heure française, mardi soir. John Kirby, porte-parole du Conseil de sécurité nationale de l'exécutif américain, a noté qu'il y avait déjà eu dans le passé des interceptions de drones américains par des avions russes, mais ajouté que cet incident était "irréfléchi" et "unique", notamment parce qu'il a abouti à la perte du drone Reaper.

L'ambassadeur russe convoqué par Washington

Alors que les Etats-Unis ont annoncé avoir convoqué au département d'Etat l'ambassadeur russe à Washington afin de lui faire part de leur "forte objection" après cet incident, la Russie a démenti mardi soir avoir causé la chute de ce drone.

Il s'agit d'un drone "MALE" (moyenne altitude longue endurance) équipé de capteurs embarqués : une boule optronique dotée de caméras électro-optiques et infrarouges, ainsi que d'un radar. L'appareil, d'une envergure de 20 mètres, dispose d'un rayon d'action de 2 500 kilomètres et lève cinq tonnes au décollage. Il est capable de voler durant 24 heures en conditions opérationnelles.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.