Cet article date de plus de deux ans.

États-Unis/Europe : que faut-il attendre de la tournée de Joe Biden ?

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min
États-Unis/Europe : que faut-il attendre de la tournée de Joe Biden ?
États-Unis/Europe : que faut-il attendre de la tournée de Joe Biden ? États-Unis/Europe : que faut-il attendre de la tournée de Joe Biden ? (france info)
Article rédigé par franceinfo - P. Loison
France Télévisions

Joe Biden rencontrera plusieurs leaders européens dans le cadre de sa tournée, démarrée mercredi 9 juin. Mais quels sont les enjeux de ces rencontres ?

La tournée européenne de Joe Biden annonce-t-elle une période d’apaisement entre les États-Unis et le vieux continent, après les années Trump ? "Dans le ton, c’est déjà un changement radical. Fini les insultes, les moqueries, mais il ne faut pas s'attendre à ce que les États-Unis fassent de cadeaux à la France. Il y a toujours des taxes importantes sur l'aluminium et l'acier, des contentieux commerciaux ne sont pas résolus. Et la question cruciale de l'extraterritorialité du droit américain continuera très probablement de s'appliquer aux entreprises européennes", souligne Marie-Cécile Naves, spécialiste des États-Unis et directrice de recherche à l'IRIS, sur le plateau du 23h.

Des relations "historiques" avec le Royaume-Uni

Le Royaume-Uni, où a atterri Joe Biden, mercredi 9 juin, a beaucoup misé sur sa relation avec les États-Unis, particulièrement avant le Brexit. Le président américain rencontrera d'ailleurs le Premier ministre britannique, Boris Johnson, pour évoquer notamment un accord commercial. "Les Brexiters, surtout après que Trump a été élu, ont espéré une relation renforcée avec l'Amérique trumpiste, avec des préférences commerciales, fiscales, douanières, qui auraient obtenu de la part des États-Unis. Ça n'a pas été le cas, parce que le Brexit a pris du temps, mais il y a quand même des relations historiques, très anciennes entre ces deux nations", explique Marie-Cécile Naves.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.