Japon : la construction d’une nouvelle base américaine crispe les habitants de l’île d’Okinawa

Alors que Donald Trump doit se rendre au Japon dimanche 5 novembre, franceinfo s’est rendu à Okinawa, où la construction d’une nouvelle base américaine crispe certains habitants de l’île.

La base militaire américaine de Camp Schwab, sur l\'île d\'Okinawa
La base militaire américaine de Camp Schwab, sur l'île d'Okinawa (KYODO KYODO / REUTERS)
avatar
Frédéric OjardiasfranceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

Devant la base militaire de Henoko, sur l’île d’Okinawa, au Japon, comme tous les matins, des opposants s’assoient devant l’entrée pour tenter de bloquer le passage des camions de constructions. Alors que les tensions régionales s’aggravent, une partie des insulaires s’opposent à une présence militaire américaine jugée trop lourde. Ils souhaitent en particulier empêcher la construction d'une nouvelle base sur le port de Henoko.

"Une base de plus, c’est hors de question"

"Il y a déjà de nombreuses bases américaines à Okinawa, depuis 70 ans, dénonce Yamauchi Sueko, 59 ans, qui manifeste. Une de plus, c’est hors de question. J’ai peur d’une nouvelle guerre bien sûr, alors qu’il y a une crise avec la Corée du Nord et que notre gouvernement affiche des tendances militaristes." À la veille de l’arrivée au Japon du président américain Donald Trump, première étape d’une longue – et importante – tournée asiatique, Okinawa occupe en effet une position géostratégique cruciale, face à une Chine qui se militarise et face à une Corée du Nord qui multiplie tirs de missiles et essais nucléaires.

L’île accueille la majorité des 50 000 soldats américains déployés au Japon. Une présence massive source de maux tels que pollution et crimes sexuels. Hiroji Yamashiro, président du Mouvement pour la paix à Okinawa, s’inquiète aussi de la récente montée des tensions avec Pyongyang. "Ce qu’il faut comprendre, explique Hiroji Yamashiro, c’est que si un missile armé d’une ogive nucléaire s’abat sur la base américaine de Kadena, notre île sera complètement détruite. Ce qu’il faut faire au plus vite, c’est mettre fin à cette situation critique [en cherchant le dialogue]."

"Une erreur suffirait à provoquer une guerre nucléaire"

En effet, la position géographique d’Okinawa est idéale pour la stratégie américaine d’encerclement de la Chine. L’île serait aussi une importante base arrière en cas de conflit avec la Corée du Nord. "Okinawa sera l’une des premières cibles si quelque chose de mauvais arrive au Japon, s’inquiète Abe Takashi, journaliste au Okinawa Times. Je pense donc qu’on peut dire que nous sommes plus en danger que les autres Japonais de l’archipel."

"Mais, poursuit-il, je veux aussi croire que personne ne sera assez idiot pour appuyer sur le bouton qui déclenchera une guerre nucléaire ! Une erreur suffirait pour provoquer une telle guerre…" Le Premier ministre Shinzo Abe s’est aligné sur les positions de Donald Trump : il défend une politique de fermeté absolue face à la Corée du Nord... et son rejet de l’option diplomatique est très critiqué par les militants pacifistes de l’île.

Japon : la construction d’une nouvelle base américaine crispe les habitants de l’île d’Okinawa
--'--
--'--