Dans le nord de la Californie, des milliers d'habitants fuient un vaste incendie

Les feux font rage alors qu'une canicule frappe la région, avec des températures pouvant atteindre les 46°C dans les prochains jours.
Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Un bateau navigue sur le lac Oroville (Californie, Etats-Unis) alors qu'un incendie de ravage un bois, le 3 juillet 2024. (JOSH EDELSON / AFP)

Un incendie fait rage, mercredi 3 juillet, dans le nord de la Californie, poussant des milliers d'habitants à évacuer cette région. Au total,1 400 hectares de prairies et de forêt ont été consumés depuis mardi près d'Oroville, où les autorités ont demandé à plus de 10 000 personnes de quitter les lieux alors que l'Ouest des Etats-Unis se prépare à une longue et intense canicule.

Les températures pourraient atteindre les 46°C dans les prochains jours, long week-end aux Etats-Unis avec la Fête nationale du 4-Juillet. Ce brasier frappe à quelques dizaines de kilomètres seulement de Paradise, localité touchée en 2018 par l'incendie le plus meurtrier de l'histoire de cet Etat américain avec 85 morts. 

L'état d'urgence déclaré par le gouverneur

Face à cette situation, le gouverneur de Californie, l'élu démocrate Gavin Newsom, a déclaré l'état d'urgence. "Alors que nous entrons dans les mois les plus difficiles de la saison des feux de forêt, l'Etat est mieux préparé que jamais à protéger les communautés à risque grâce à de nouveaux outils, de nouvelles technologies et de nouvelles ressources", a-t-il affirmé.

Bien qu'ayant bénéficié d'hivers très pluvieux ces deux dernières années, l'ouest des Etats-Unis est confronté à une sécheresse depuis une vingtaine d'années. Et l'été 2024 s'annonce déjà comme très chaud et sec. Or ,le récent surplus de précipitations a favorisé la végétation, qui, une fois asséchée, se transforme en carburant pour les flammes. S'ajoute à ce contexte une semaine bien particulière aux Etats-Unis, celle de la Fête nationale du 4-Juillet, traditionnellement célébrée par les Américains avec leurs propres feux d'artifice, un cauchemar pour les pompiers.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.